Viol à Goodlands - L'épouse du suspect: “Mo mari in agir kouma ene zanimo”


Il n'en est pas à son premier coup. Jeudi, Satidanand Jeewooth, 36 ans, a été arrêté par la police de Goodlands, qui l'accuse de viol sur une jeune femme de 25 ans. Amrita, son épouse, ne cache pas sa colère.




Amrita, l'épouse de Satidanand Jeewooth.

Satidanand Jeewooth, véritable prédateur sexuel, en est à sa troisième récidive. Dans le passé, il a déjà eu des rapports non consentis avec deux jeunes femmes de la région sud du pays. Mardi, il est passé de nouveau à l'acte.

Sa victime est une jeune femme de 25 ans, qu'il transportait dans le van servant à véhiculer les travailleurs d'une imprimerie après le boulot.

Il a profité que la jeune fille soit la dernière à être déposée devant chez elle en pleine nuit pour couper le contact avant de se jeter sur sa victime.

Loading...
Satidanand Jeewooth

Satidanand Jeewooth a comparu devant le tribunal correctionnel de Pamplemousses, vendredi, sous une charge provisoire de viol. Répondant au magistrat qui l'interrogeait, il n'a pas nié les faits:

Mon gagne rélation ek ca tifi la parski mo ti envi.

Une déclaration qui servira lors d'un éventuel procès.

La victime.

La police ayant objecté à la remise en liberté conditionnelle de Satidanand Jeewooth, ce dernier a été reconduit en cellule.

Sollicitée, Amrita, l'épouse du suspect, dit ne plus savoir à quel saint se vouer:

Mon déjà pardonne mo mari dans le passé. Mais lin ré trahir mo confiance. La police in dire mwa dans ki l'état tifi la été ek kouma mo mari in viol li. Mon choquée. Mo mari in agir kouma ene zanimou. Li impardonnable c ki lin faire. Mo comprend souffrance ca tifi la. Mo bizin demande li pardon. Si mo ti kav quitte mo mari, longtemps mo ti pou fini faire li. Mais mo péna parents ek auken famille. Satidanand so famille pas soutenir mwa ditou. Mo péna choix, mo bizin reste ar ca monstre la akoz mo 2 zenfants. Ou koner, mo ene femme battue. Mais tantion li mette mwa dehors dépi dans lakaz, mo bizin pez néné bwar dilwil.

Amrita tentera, néanmoins, d'obtenir un protection order contre son mari.