[Vidéo] Monseigneur Maurice Piat, le deuxième Mauricien à être nommé cardinal

You can also highlight the text to listen to it.

Plus de 50 000 personnes se sont rendues à la montagne des Signaux à Port-Louis pour la messe du nouveau cardinal, Monseigneur Maurice Piat, arrivé tout juste du Vatican jeudi.




En présence des évêques, prêtres et autres représentants religieux de la zone, il a remercié les Mauriciens pour leur soutien et raconté avec humour son ordination et les conseils donnés par le pape François.

"L’image de Dieu, c’est le pardon, la compassion et l’écoute", a-t-il rappelé, avant d’évoquer une problématique grandissante à l’Île Maurice, celle de la drogue. Évoquant la souffrance des consommateurs et de leur famille, il a appelé à la prévention et l’écoute plutôt que la punition: "Marcher avec eux et leur donner l’amour gratuit, c’est une grande puissance".

Monseigneur Gilbert Aubry

Un premier message fort en tant que cardinal. Monseigneur Gilbert Aubry, également présent, a cité Monseigneur Maurice Piat: "Être cardinal, ce n’est pas un honneur mais une lourde responsabilité".

C’est la deuxième fois qu’un Mauricien est nommé cardinal ; le premier était Monseigneur Jean Margéot, en 1988. Cardinal Piat est né en 1941 à Moka. C’est à l’âge de 14 ans qu’il ressent le désir d’être prêtre. Il entre dans le noviciat à l’âge de 20 ans et fait sa profession religieuse en Irlande en 1962. Il obtient ensuite une licence dans une université à Dublin. C’est à Rome qu’il devient prêtre en 1970. Il gravit les échelons et fait plusieurs voyages avant d’être nommé évêque de Port-Louis en 1993.

Plusieurs personnalités politiques présentes

Plusieurs personnalités politiques présentes

Le Premier ministre par intérim, Xavier-Luc Duval, les vice-Premiers ministres Showkutally Soodhun et Ivan Collendavelloo, l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo et la Private Parliamentary Secretary, Roubina Jadoo ont assisté à la messe d’action de grâce. Le leader de l’opposition Paul Bérenger avait également fait le déplacement.