UoM: Une étudiante accuse sa prof d’avoir saboté sa présentation


C'est le talk of the campus à l'université de Maurice. Une étudiante en quatrième année de Chemical and Environmental Engineering accuse sa prof Vimi Dookhun d'avoir saboté sa présentation. Elle a porté plainte à l'UoM et une Precautionary Measure a été logée au poste de police de Moka, lundi 29 mai.




L'étudiante accuse son enseignante d'avoir modifié et enlevé un slide de son présentation Powerpoint qu'elle utilisait lors de son Viva Voce, la semaine dernière.

Elle souligne, dans sa plainte, qu'elle avait remis la clé USB, qui contenait le fichier, à sa prof quelque temps avant de prendre la parole.

Loading...

Quand le document a, par la suite, été téléchargé sur l'ordinateur de la faculté pour permettre à l'étudiante de lire le slide pendant la présentation, celle-ci est choquée de constater que ce slide essentiel n'est plus présent dans le fichier.

L'élève a été prise de panique et n'a pu terminer sa présentation. Traumatisée, elle est rentrée chez elle en larmes.

Mais le lendemain, elle remarque que le fichier aurait été modifié par l'enseignante et la dernière sauvegarde (Last saved by) aurait été faite par elle. Par ailleurs, l’heure (Date last saved) correspond au moment où la clé USB était avec l’enseignante.

L'étudiante déposera une plainte à la direction de l'UoM. Le syndicat des étudiants a également été informé de cette affaire.

Vimi Dookhun

De son côté, Vimi Dookhun, l'enseignante, donne une autre version des faits:

Cette étudiante devait remettre une copie de son fichier la veille mais elle ne l'a pas fait. La date limite était le 23 mai. Elle est arrivée le 24 mai, cinq minutes avant la présentation. Malgré tout, on lui a donné toutes ses chances. Cela s’est déroulé devant une salle de classe avec 20 élèves et deux autres enseignants. Comment aurais-je pu manipuler le fichier ? Je suis sereine, je fais mon travail. La présentation a été chronométrée à la seconde.

Le Professeur Dhanjay Jhurry, vice-chancelier de l'UoM, nous a déclaré qu'une enquête est en cours et que les parties concernées seront appelées dès que tous les éléments auront été recueillis.