Septième jour de grève: La fille de Reeaz Chuttoo ne peut contenir ses larmes

You can also highlight the text to listen to it.

“Mo encolère ek mo triste. Mo envi ca fini pli vite possible. Normal mo envi mo papa rentre lakaz, mais mo la pou ‘support’ li. Li pilier nous famille”, soutient Farheen Chuttoo, visiblement sous le coup de l’émotion.




Farheen Chuttoo enlaçant son père.

Enlaçant son père, Reeaz Chuttoo, qui entamait son septième jour de grève, elle n’a pu retenir ses larmes. Cette scène en a ému plus d’un, hier matin, au jardin de la Compagnie.

Loading...

Farheen Chuttoo, 25 ans et exerçant comme Health and Safety Officer, veut surtout la justice pour les femmes-cleaners:

Nous en 2017. Supposément esclavage in fini aboli, mais eski li vrai ? Maurice ene paradis ? Kot paradis la ? Ministre Leela Devi Dookun ene madame li aussi, she should know better. Li pas ene façon traite dimounes ca !