Septième art : “Unrooted”, l’exil des Chagossiens en film

You can also highlight the text to listen to it.

Un livre format poche, un film grand format. Deux oeuvres dans l’actualité pour rappeler que le déracinement de ce peuple est loin d’être une fiction.




Des visuels de la production du film.

Raconter les Chagos dans un long-métrage. C’est l’initiative d’un Mauricien. Christian Comarmond, producteur de Capital Media, s’est lancé dans ce projet qui pèse Rs 350 millions et qui bénéficie d’un financement international.

“Unrooted”, titre du film, sera principalement financé par des producteurs étrangers et mauriciens et bénéficiera aussi du Film Rebate Scheme. Une mesure du gouvernement pour encourager le tournage de films à Maurice.

300 personnes seront mobilisées pour ce film qui sera réalisé par un étranger. Le long-métrage de fiction, consacré à l’exil des Chagossiens dans les années 60 et à ses conséquences, est déjà loin dans sa préparation. Le film sera tourné en 2018 à Maurice, à Londres et à Washington, avec des acteurs mauriciens et étrangers.

Loading...
Christian Comarmond

Pourquoi les Chagos? Christian Comarmond nous explique:

Depuis 50 ans, soit mon âge, j’entends parler de cette perpétuelle bataille de ce peuple pour retrouver son île. C’est un peu comme le combat de David contre Goliath, et c’est ce qui m’a encore plus poussé à réaliser ce projet. Ce peuple est très fort, face à l’injustice, il ne baisse pas les bras.

Pour le scénario, Christian Comarmond a sollicité le Groupe réfugiés Chagos ainsi que l’UK Chagos Support Association afin d’obtenir des compléments d’information. L’oeuvre sera une fiction mais basée sur des faits réels et historiques.

J’ai surtout envie de voir des Mauriciens et des Chagossiens participer à ce long-métrage. Je veux que le langage mauricien, qui est assez typique soit à la base de ce film.

Et d'ajouter:

Je tiens à remercier Jean Claude de l’Estrac. Il nous a aidés en nous remettant ses recherches qui comptent pas moins de 6 000 pages.