Sa famille décimée par le cancer: Reknazbee Poordil se bat pour rester en vie

You can also highlight the text to listen to it.

Sa famille a été décimée par le cancer. Atteinte elle-même d'une tumeur au pancréas, Reknazbee Poordil, 41 ans et mère de deux fils, se bat pour rester en vie.




Reknazbee Poordil et sa mère.

Une intervention chirurgicale permettrait à cette mère de famille d’échapper au cancer qui la menace, après que les médecins ont décelé qu’elle avait développé une tumeur maligne. Elle a besoin d’un coup de pouce.

Reknazbee a 41 ans et habite Camp Yoloff. Elle souffre d’une pancreatic body tumour. Son médecin nous déclare:

La tumeur a été diagnostiquée en janvier 2016. Pour éviter que cela ne dégénère en un cancer, une intervention chirurgicale est vitale.

Cette intervention ne peut toutefois se faire à Maurice. Comme Reknazbee aura besoin d’au moins Rs 1 million pour régler les frais d’intervention à l’étranger, elle est contrainte à mener une quête publique. Elle a obtenu la permission des autorités policières pour ce faire. Elle lance un appel à la générosité des Mauriciens.

Loading...

Elle perd ses proches

Pour une raison qu’elle ignore, une dizaine de membres de la famille de Reknazbee ont été emportés, dans le passé, par un cancer. Elle nous dit:

Mon père lui-même s’est éteint à l’âge de 48 ans. J’ai perdu mes deux grands-pères, des oncles, ma tante et des cousins de ma mère qui n’ont, pas, non plus, été épargnés par cette maladie.

En 2015, son monde bascule quand elle apprend que sa mère souffre d'un cancer du col de l'utérus. L'opération qui a suivi est un succès, mais sa mère est toujours affaiblie par les sessions de chimiothérapie.

A ce jour, elle a dû se soumettre à 18 sessions de chimio qui lui laissent des séquelles irréversibles.

Reknazbee, elle, souffre d’un cancer du col de l’utérus et suit des traitements de chimiothérapie à l’hôpital Victoria, Candos. Elle est désemparée, car elle est veuve depuis 2001, son mari est mort à 33 ans, d’une tumeur à la tête.

Reknazbee travaille à son compte et gère une petite boutique. Elle explique:

Malgré cela, mes revenus ne suffiront pas à payer les frais nécessaires pour me faire opérer à l’étranger. Mes ressources financières suffisent à peine pour payer un ‘check-up’ général. J’en ai subi un en février dernier, cela a coûté Rs 18 000.

C'est avec des larmes aux yeux qu'elle nous prie d'être son porte-parole pour faire passer le message et pour sauver sa vie.

Ceux qui veulent aider, peuvent effectuer un versement à ce compte bancaire au nom de : Reknazbee Poordil. Numéro de compte : 000445312629 (MCB). Elle tient à remercier tous ceux qui l’aideront.

Vous pouvez aussi faire faire un don ci-dessous: