Résidence Barkly et La Butte: La bataille risque de durer...

You can also highlight the text to listen to it.

La bataille juridique d’Azam Rujubali, des Moorar et des Gafoor contre le ministère du Logement et des terres risque d’être longue si aucun accord n’est trouvé.




Les habitants de Résidence Barkly et La Butte attendent la décision des juges en chambre Bobby Madhub et Rita Teelock sur leur expulsion des terrains pour le projet de Metro Express.

Même si les juges prononcent un jugement défavorable cette semaine, les plaignants ont signalé leur intention de faire appel. En effet, selon leur avoué, Me Kaviraj Bokhoree, les plaignants feront appel devant la Cour suprême et, si besoin est, ils solliciteront même l’avis du Conseil privé.

Loading...

Sollicités, plusieurs hommes de loi nous ont fait comprendre que cette affaire pourrait prendre deux ans si elle est référée au Privy Council. L’avocat Ajay Daby explique:

Si les habitants de Résidence Barkly et La Butte sollicitent la Cour suprême pour contester la décision des juges en chambre, je pense que ce sera vers mars prochain que l’affaire sera entendue. En revanche, si c’est au Privy Council, ce sera entre septembre et décembre 2018.

Pénalités

Du côté du gouvernement, personne ne souhaite confirmer si l’on fera appel si la décision des juges est en faveur des habitants de La Butte et Résidence Barkly.

L’on ne souhaite pas non plus discuter du montant des pénalités à payer à Larsen & Toubron en cas de retard du projet.

Parmi les avocats des contestataires, le chiffre de Rs 12 millions par jour est évoqué.