Ramadan: Les députés musulmans critiquent Pravind Jugnauth


Des députés de la majorité et de l’opposition parlementaire de foi musulmane : Shakeel Mohamed, Reza Uteem, Aadil Ameer Meea, Salim Abbas Mamode, Raffick Sorefan et Bashir Jahangeer, ont effectué un ‘walk-out’ lors du passage en comité du Budget 2017-18, mercredi soir 21 juin.




La raison: leur demande pour l’ajournement des travaux parlementaires à 17 heures, ce mercredi 21 juin, a été rejetée par le Premier ministre Pravind Jugnauth.

Les députés musulmans ont fait un walk-out. Depuis, les commentaires fusent contre le gouvernement sur les réseaux sociaux. Voici quelques réactions des députés musulmans.

Loading...

Pour Salim Abbas-Mamode du PMSD, le Premier ministre “a mal agi”:

Pour les musulmans, la Laylat-ul-Qadr est la plus grande nuit. Ils passent cette nuit à prier dans les mosquées. Le Premier ministre a mal agi en refusant notre demande. C’est vraiment dommage que des députés du gouvernement n’aient eu rien à dire.

Quant à Reza Uteem du MMM, il déclare que c’est “un manque de respect” de Pravind Jugnauth à l’égard de la communauté musulmane:

Le Committee of sypply est un exercice important. Il donne l’occasion au backbenchers et à l’opposition de poser des questions sur les dépenses. Cet exercice mobilise tout les fonctionnaires. Il était prévu que le Committee of Supply allait avoir lieu le mardi, mercredi et aujourd’hui jeudi. Or, le Premier ministre a non seulement refusé notre requête au nom des députés, ministres et fonctionnaires, il a fait en sorte que l’exercice soit complété tard dans la soirée de mercredi alors que les musulmans célébraient la Laylat-ul-Qadr.

Le chef de file du PTr Shakeel Mohamed est d’avis que l’attitude de Pravind Jugnauth est “triste et décevante”:

S’il n’y avait pas de précédents, nous n’aurions pas fait cette demande. Pour le Ram Nawmi, Pravind Jugnauth avait ajourné les travaux parlementaires à 17 h 45. C’est tout à fait normal. Car il y avait des prières. Idem pour le Durga Puja ou la fête Maha ShivratreeC’est en se basant sur ces précédents que j’ai adressé ma demande au nom des fonctionnaires, des policiers et des gardes du corps de foi musulmane. Au nom de la l’égalité, le Premier ministre aurait pu accepter.

Pour la communauté musulmane, ce mercredi marquait le 27ème jour du Ramadan et revêtait une importance particulière. C’est le jour, selon la croyance musulmane, où le Coran a été révélé au prophète Mahomet. Des prières sont dites toute la nuit dans les mosquées du pays.

Source: Info Maurice