Quand Bhagwan aperçoit Tarolah au Parlement: “Gagne vomi kan guette li !”

You can also highlight the text to listen to it.

Séance tranquille ce matin au Parlement pendant la tranche des questions réservées au Premier ministre.




Rajesh Bhagwan et Kalyan Tarolah.

Faute de temps, Pravind Jugnauth a répondu à seulement cinq questions sur les douze inscrites à l’agenda. Parmi les questions qu’il a répondues se trouvent celles portant sur Rudy Veeramundar et Prakash Maunthrooa, deux de ses conseillers, et posées par le député mauve Rajesh Bhagwan.

Concernant la présence de Rudy Veeramundar sur le board de la MBC, Pravind Jugnauth dira être en présence d’une lettre signée par 28 journalistes de la MBC et qu’il en fera un suivi tout en affirmant qu’en tant que chef du gouvernement, il n’a jamais interféré avec le travail de la MBC.

Loading...

En ce qui concerne Prakash Maunthrooa, Pravind Jugnauth révèlera que son Special Adviser ne siège que sur un seul board para-étatique, notamment celui du Board of Investment (BOI), qu’il reçoit un salaire mensuel de Rs 25 000. Rajesh Bhagwan répliquera:

On parle aujourd’hui de Modern Mauritius, le fait que ce monsieur siège sur plusieurs boards des state-owned companies, est-ce cela que le Premier ministre appelle Modern Mauritius, alors que cet homme fait face à un procès pour corruption dans l’affaire Boskalis ?

Le Premier ministre va alors évoquer une nouvelle fois la présomption d’innocence.

La tension est montée quand le député Kalyan Tarolah a fait son entrée dans l’hémicycle. Rajesh Bhagwan, qui était alors debout, a été le premier à l’apercevoir et dira:

How can I put a question when this guy is here? Gagne vomi kan get li… How will we have our lunch?

Maya Hanoomanjee va alors le rappeler à l’ordre et lui demandera de poser sa question. Rajesh Bhagwan, en guise de protestation, s'est rassis et a refusé de poser sa question.