Pravind Jugnauth: “Une commission d’enquête sur Alvaro Sobrinho n’est pas appropriée à ce stade”

You can also highlight the text to listen to it.

Ambiance électrique au Parlement, ce mardi 4 avril. Ce qui déchaîne les passions : l’affaire Alvaro Sobrinho.




Pravind Jugnauth

Répondant à la Private Notice Question (PNQ) sur le sujet, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a indiqué qu’il n’y aura pas de commission d’enquête sur toute cette affaire. Déjà, plusieurs «enquiries» sont menées par le Central Crime Investigation Department (CCID), a-t-il ajouté.

Loading...

Le Premier ministre a fait l’historique des déboires de Alvaro Sobrinho au Portugal, citant les allégations faites à son encontre. Pravind Jugnauth devait conclure qu’au final, aucune charge n’avait été retenue contre lui. Ainsi, il n’y avait aucune raison pour les autorités mauriciennes de ne pas lui accordé des facilités à tout investisseur potentiel.

L’homme d’affaires angolais Alvaro Sobrinho a eu accès au VIP Lounge de l’aéroport de Plaisance à 31 reprises entre le 1er octobre 2015 et le 27 février 2017. C’est ce qu’a indiqué le Premier ministre.

A cette information, l’hémicycle devait témoigner d’un brouhaha, avec des commentaires venant du camp de l’opposition, et des répliques surgies du camp gouvernemental. La Speaker avait tout le mal du monde pour ramener l’ordre mais finit quand même à faire respecter son autorité.