Pour refus de rapports sexuels: Un septuagénaire menace de tuer sa femme de 60 ans

You can also highlight the text to listen to it.

Il voulait avoir des rapports sexuels. Elle a dit non… Il s’est vengé en agressant sa concubine de 60 ans. Le septuagénaire l’aurait aussi menacée de mort. Arrêté le lundi 2 octobre par la police de Camp-de-Masque, il est passé aux aveux.




Uma craint pour sa sécurité.

Uma* dit vivre un calvaire depuis des années, auprès de son compagnon Jayraj*. Le couple vit en concubinage chez Uma, dans l'Est du pays. Ils ont deux enfants, qui sont déjà mariés.

Lundi, vers 20 heures, Uma regarde la télé dans le salon lorsque Jayraj l’approche et lui propose d’avoir des relations intimes. Elle refuse catégoriquement. Son concubin, digérant mal son refus, tente de la frapper. Uma parvient à s’enfuir, tandis que Jayraj la poursuit en la menaçant de mort:

Si to pas dormi ar mwa, mo pou tire enn côté la main ek ene lipied ar twa ! Mo pou touy twa !

Loading...

Craignant pour sa sécurité, Uma se rend au poste de police de la région pour porter plainte. Elle explique aux policiers que son compagnon la torture souvent pour avoir des relations sexuelles, mais qu’il a, cette fois, menacé de la tuer.

Après sa déposition, la police a arrêté Jayraj, le même soir. Interrogé, il a passé aux aveux:

Mon encolère kan Uma finn réfuse pou gagne rélation avec mwa. Mon dire li ban paroles ki mo pas ti bizin dire. Mais, Uma pou mwa ek si mo envi gagne rélation ar li, li bizin laisse mwa.

Après son interrogatoire, il est placé en détention. Le lendemain, il a été traduit devant la cour de Flacq, où une charge provisoire de violence domestique a été logée contre lui. Il a dû payer une amende de Rs 600 pour sa remise en liberté.

Jayraj n’est serait pas à son premier délit. Dans le passé, il a été arrêté pour viol sur mineure, attouchements sexuels et acte indécent en public.

Sollicitée, Uma raconte comment Jayraj la torture depuis des années:

Parski mon vin vieux, mon décide pou consacrer mwa à Bon Dieu. Mais Jayraj pas comprend ca. Souvent, li envi gagne rélation ek mwa. Kan mo réfuser, li batte mwa. Quinze ans de cela, li ti déshabille mwa ek attache mwa lor lili. Après li ti prend ene lame ek coupe coupe mwa partout. Mo ti p extra souffert. Mais même ca lin gagne rapport ar mwa. Li dire mwa so plaisir ca. Jayraj ene grand sadique !

L’enquête policière se poursuit.

* prénoms modifiés