Police : Une présumée victime de harcèlement sanctionée

You can also highlight the text to listen to it.

Ses collègues se disent outrés.




La mutation de cette jeune policière serait un acte de représailles, disent-ils. Celle-ci avait, en effet, accusé son supérieur hiérarchique de harcèlement. Il lui aurait aussi fait subir des attouchements, allègue-t-elle.

Une enquête interne, sous la houlette d'une inspectrice de police, a été ouverte. Il se chuchote, néanmoins, que l'officier en question est un homme puissant, de par “ses connexions”. Au sein du même poste de police, une autre policière aurait également été mutée pour avoir osé dire du mal de l'homme en question.

Alors que dans un autre poste, cette fois, une policière avait elle aussi fait une déposition contre ce haut gradé. L'enquête avait alors conclu qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour l'incriminer. La policière avait été “postée” dans un autre poste de police...