Elle n’a que 20 ans. Pourtant, le nombre de plaies qu’elle porte sur le corps dépasse son âge.
Nathalie

Pour la quatrième fois, Nathalie* se retrouve à la rue. Elle a frappé à la porte d’une amie d’enfance. Encore une fois. Elle ne croit en aucun programme de réhabilitation, ni de protection, ni en la justice. Rencontre avec une femme qui ne veut plus se battre. 

Le visage boursouflé, les yeux bouffis, des bleus sur les bras et des cicatrices sur tout le corps, Nathalie a mal. Sa douleur est visible. Elle peine à marcher. Des traces de sang séchées se voient sur son visage. Elle a saigné du nez. La jeune femme est allongée sur un fauteuil. Ce soir, c’est là qu’elle passera la nuit.

Elle décidera le lendemain si elle se rendra dans un centre de refuge. Elle ne croit plus en rien. À l’écouter parler, on peine à comprendre tout le calvaire qu’elle endure depuis trois ans.

Tousa in commencé kan mo mama in quitte mo papa pou ene lot boug. Mo papa ti ena boukou la haine ek linn tire ca la haine la lor mwa. Pas premier fois ki li batte mwa. Après li empêche mwa al l'hôpital ek donne mwa panadol.

La jeune femme ne comprend pas pourquoi son père la tient responsable du départ de sa mère. Elle poursuit :

Mo pas ti ena droit sorti. Li ti p faire bann voisins veille mwa ek finalement ene bann voisins la in commence sorti ar mwa. Linn dire mo papa si mo sorti ar ene jeune, mo pou fini par amenn ene ti baba dans lakaz. Alors, mo papa in donne li permission pou mo vinn so maîtresse.

Sauf que l’homme en question est âgé de 61 ans, est marié et a trois enfants tous plus âgés que Nathalie.

Au début mo pas ti d'accord ar ca rélation la mais finalement boug la in aide mwa pou sorti dépi dans mo lakaz...

Cet homme qu’on prénommera Rajesh était le seul moyen de sortir de la maison.

Mo papa pas ti p laisse mwa sorti sans li. Malheureusement, li ti p amenn mwa zis dans bann place kot nous kav faire l'amour : dans bann campements, dans pensionnats ou lor la plage. Kan mo pas ti envi, li ti p batte mwa. Ene ta fois monn essaye résister, mais lerla li mette mwa dehors. Mo pas koner kot mo mama, donc monn rétourne kot mo papa.

Comble de malchance, l'épouse du voisin va à l’étranger pour six mois et ce dernier est désormais seul chez lui.

Linn vinn guette mo papa pou dire li ki li p al divorcer ar so madame ek li envi maryé ar mwa. Mo papa in accepté toute suite ek monn bizin al reste kot li. Tou lé soir, li ti p force mwa pou faire l'amour ar li. Ene moment donné, mo népli ti p réssenti nanyen. Li ti vinn ene l'habitude.

La jeune femme accepte de subir ce calvaire pendant plus de deux mois, mais avant-hier, Rajesh reçoit la visite de son fils aîné. Ce dernier est en colère de voir qu’une autre femme habite avec son père.

Zonn rentre dans ene lasam pou discuter. Kan zonn sorti, Rajesh ti envi mo faire l'amour ar so garçon. Monn criyé, ploré. Mo ti p trembler. Mo ti peur li viol mwa. Monn enferme mwa dans lasam. So garçon in allé mais asoir linn rétourné ek enforce la porte la. Linn batte mwa kout poing, kout pied. Mo ti p saigner mais li pas ti p arrêter.

Aux petites heures du matin, elle a réussi à s’enfuir par la fenêtre. Elle s’est réfugiée chez son amie. Lorsque nous l’avons rencontrée, elle était encore dans tous ses états. Son amie a quand même décidé de contacter la police. Une enquête est en cours.

* Prénom modifié

YOUR REACTION?

Facebook Conversations