Moeurs: Un homme vend sa femme et assiste aux ébats

You can also highlight the text to listen to it.

Une femme de 32 ans, habitant le Sud, a été sauvagement agressée à l’aide d’une fourchette samedi. Son agresseur n’est nul autre que son époux, Kamlesh, 36 ans. Elle avait refusé de coucher avec des hommes contre paiement sur ordre de ce dernier. Elle allègue qu’elle a été vendue à deux reprises en février dernier en présence de son époux qui a assité aux ébats.




L'époux nie avoir vendu sa femme pour éponger ses dettes.

Elle dit vivre un véritable enfer. Navina*, femme au foyer, allègue que son époux Kamlesh l’oblige à se prostituer pour régler leurs problèmes d’argent. Elle dit ne plus pouvoir vivre avec un tel homme. Le dimanche 3 août, Navina a dénoncé Kamlesh à la police de Rose-Belle. Violemment agressée par son époux à coups de fourchette, elle a été transportée à l’hôpital de Rose-Belle où elle est admise.

Loading...

Navina dit être victime de brutalités dans sa déposition:

Ca faire 18 ans ki nous marié. Mo ene femme battue. Malgré komié fois lin agresse mwa avec ene violence pas possible, zamais mo pan koze lor la pou protége mo ban zenfants. Mais Kamlesh in faire impé trop ca fois la. Lé 24 février, vers 20 heures, lin call ene camarade ek force mwa pou faire l'amour avec li. Mon refusé dans ene premier temps, mais Kamlesh in batte mwa devant so camarade. Li dire mwa si mo pas gagne rélation ar so camarade, li pou torture mwa plus ki ca. Dans peur ek aussi pou mo ban zenfants, mon faire l'amour ek camarade la. Boug la in donne Rs 800 mo mari. Mo senti mwa sale dépi ca zour la.

Cette mère de tois enfants allégue que les ébats se déroulent en présence de son mari:

Li boire, li guette ban zom la faire l'amour ar mwa. Dépi lé 27 février, li oblige mwa pou prostituer mwa parski li ena problem l'argent. Kan mo refuser, li martyrise mwa. Mo péna auken place pou mo aller ek mo bizin écoute li sinon li pou mette mwa dehors. Li mari difficile pou mwa.

La présumée victime.

Le samedi 26 août, Navina sera sauvagement agressée avec une fourchette sur plusieurs parties du corps. Elle avait refusé de coucher avec un homme contre paiement.

Conduite à l'hôpital, elle est admise. Elle a été examinée par un médecin de la police le vendredi 8 septembre.

Kamlesh a été arrêté le lundi 4 septembre. Il nie en bloc les allégations portées contre lui:

Zamais mo finn vann mo madame ek ni mo finn batte li. Mo pas koner kifer li p raconte ca ban fausses zistoires la. Tou ti korek entre nous.

Après son interrogatoire, il a été placé en détention. Mardi, le mari a été traduit devant le tribunal de Mahébourg sous une charge provisoire de human trafficking. La police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle.

Les policiers sont sur la piste des “clients” avec lesquels Navina a été obligée à se prostituer sur ordre de son mari.

* prénom modifié