Meurtre de sa copine: 12 ans de prison pour Mario Laval Joséphine

You can also highlight the text to listen to it.

Accusé d’avoir tué sa concubine, Anju Baillache, Mario Laval Joséphine a plaidé coupable. Ce vigile de 52 ans a ainsi écopé de 12 ans de prison. Le verdict a été prononcé, mardi 11 juillet, par la juge Gaytree Jugessur-Manna.




Mario Laval Joséphine

Cette agression remonte au 17 janvier 2012, à Cité Circonstances, Saint- Pierre. Le vigile vivait en concubinage avec la victime depuis 2008.

Mario Laval Joséphine avait raconté que Anju et lui se disputaient souvent car cette dernière avait toujours contact avec son ex-époux. Leur dispute se terminait souvent par des coups, les deux étant alcooliques. Le jour du drame, le couple avait commencé à se disputer depuis très tôt car l’accusé reprochait à sa concubine de vouloir rencontrer son ex-mari:

Loading...

Ca zour la mon contine bwar ziska 6 heures asoir, après mon al mo travail. Vers 9 heures parla, mon rétourne lakaz. Anju ti la même. Li ti p bwar. Noun continué gagne discussion ek laguerre. Li dire mwa li pou quitte mwa, li pou rétourne avec Vikram.

C’est alors que la dispute a pris des proportions violentes et Mario Laval Joséphine a commencé à lui donner des coups partout sur le corps et à la tête. L’accusé devait raconter qu’à un moment sa tête a heurté le mur et la jeune femme s’est écroulée.

L’accusation était représentée par Me Pravin Harrah, Principal State Counsel. La défense était assurée par Me Chand Bissessur.