Meurtre de Ginette Belrose: Deux couteaux maculés de sang retrouvés sur les lieux

You can also highlight the text to listen to it.

Est-ce un vol qui a mal tourné ou en voulait-on à Ginette Belrose ? La septuagénaire, propriétaire d’une boutique, a été découverte inerte chez elle, hier mercredi 8 novembre. Rs 10 000 auraient été volées.




Ginette Belrose vivait là depuis 48 ans.

Sa boutique qu’elle a fermée à midi hier, elle ne l’ouvrira plus. Ginette Belrose, 70 ans, a été tuée après avoir été poignardée au cou.

Cette habitante de la rue Iqbal, à cité Richelieu, Petite-Rivière, a été découverte inerte et gisant dans une mare de sang en fin d’après-midi, hier. Tout indique que le mobile de cette agression sanglante serait le vol. Une somme de Rs 10 000 serait manquante.

Loading...

Deux couteaux qui auraient été utilisés pour commettre ce crime ont été retrouvés sur le lieu. C’est aux alentours de 17 h 15 que cette découverte macabre a été faite. Curtis Belrose, le fils de la victime, qui travaille dans un hôtel à Flic-en-Flac, rentrait chez lui. Mais dès son arrivée, il a remarqué que quelque chose clochait.

D’abord, la boutique que sa mère et lui tiennent est fermée. Il franchit à la hâte le portail pour monter à l’étage. Mais lorsqu’il arrive dans le couloir qui mène à la cuisine, il découvre sa mère au sol. Il s’approche d’elle et s’aperçoit qu’elle a une entaille au cou.

Les voisins ont été alertés par ses cris. La police est tout de suite mandée sur les lieux. Curtis Belrose se charge d’en informer sa soeur, Doretta Ramdoss.

Qui était Ginette Belrose ? Mère de trois enfants, elle était veuve depuis six ans, suivant le décès de son époux Francis.

Née Samuel, Ginette Belrose habitait autrefois à cité Martial, Port-Louis. Mais après la bagarre de 1968, elle s’était installée à cité Richelieu avec ses parents. C’est à cette époque, confie une voisine, que la victime et elle ont travaillé dans une usine de fabrication de vin à Port-Louis. Il était prévu qu’elles sorte ce vendredi avec un groupe du troisième âge.

La nouvelle de la mort de Ginette Belrose s’est répandue dans le quartier comme une traînée de poudre. Voisins et badauds se sont attroupés, tandis que la police a délimité le périmètre.

Les enquêteurs ont retrouvé deux couteaux de cuisine maculés de sang sur la scène du crime. Tout indique que le(s) malfrat(s) les a utilisés pour agresser la victime.

Autres éléments dans cette affaire : selon des voisins, la septuagénaire avait souvent des altercations avec des clients. Notamment ceux qui faisaient des achats à crédit et qui ne payaient pas par la suite.

Des policiers du Field Intelligence Office, des enquêteurs de la MCIT et ceux de la CID travaillent le terrain depuis hier. Ils comptent trouver une piste pouvant conduire à l’auteur de cette agression mortelle.