Mauricien tué à Brest: Un deuxième homme interpellé

You can also highlight the text to listen to it.

Un homme a été interpellé et placé en garde à vue à Brest, en France, le mardi 27 juin, par la police judiciaire. Il est soupçonné d’être « l’auteur ou le co-auteur » du meurtre de Christian Dhookit, ce Mauricien de 47 ans retrouvé mort le vendredi 9 juin devant l’une des entrées annexes de la mairie de Brest.




Christian Dhookit et sa fille Youna.

Les résultats de l’autopsie ont mis en évidence que la victime était décédée d’une hémorragie cérébrale due à de violents coups portés à la tête. Son torse portait aussi des traces de brûlure. 

Loading...

D’après le témoignage d’une parente de la victime, Christian Dhookit était allé voir sa fille Youna et son petit-fils qui habitent à Brest quand il a eu à faire à certains individus. Elle le présente comme un « homme tranquille » qui pourrait s’être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Le lieu du meurtre est en effet à une dizaine de mètres de la place de la Liberté, théâtre de nombreux trafics de stupéfiants. Le Mauricien était connu des services de police pour des précédents de violences, mais pas pour des affaires de stupéfiants.

Le mardi 13 juin, un Brestois de 37 ans, connu des services de police et de la justice, avait déjà été interpellé dans le cadre de cette affaire. Après les auditions, l’intéressé avait nié toute implication. À l’issue de sa garde à vue, il a été placé en détention, conformément aux réquisitions du ministère public.

Rapatrié, le corps de Christian Dhookit a été enterré le mercredi 21 juin à Maurice.