Maurice s’oppose aux visites de l’archipel des Chagos

Maurice s’oppose au programme de visites des Chagos proposé par le Royaume-Uni.




Selon Port-Louis, l’archipel fait partie de son territoire et le pays ne reconnaît pas le Territoire britannique de l’Océan Indien qui administre les Chagos. L’archipel composé de 55 îles réparties en cinq atolls comprend l’île de Diego Garcia qui abrite une base militaire américaine. Le gouvernement s’aligne sur la position d’Olivier Bancoult qui dirige le collectif des réfugiés originaires du territoire et qui s’oppose aux prétentions de souveraineté des Britanniques.

Loading...

Dans un communiqué daté de mardi 4 avril, le gouvernement mauricien déclare qu’il a le pouvoir légal de résoudre les problèmes liés à l’archipel de Chagos. Cela inclut le programme de visites du territoire pour lequel le gouvernement britannique a lancé un appel le 7 mars dernier. Les réfugiés originaires du territoire parlent d’une politique qui consiste à diviser pour régner.

La dernière série des négociations sur le dossier de l’archipel des Chagos entre Maurice et le Royaume-Uni s’est tenue le 15 mars. Les pourparlers ont pour objectif d’entériner le processus de décolonisation de Maurice, et par conséquent, de celui du territoire disputé par les deux pays.

Pour Maurice, le déni du droit d’installation de ses ressortissants, en particulier les personnes originaires des Chagos, constitue une violation du droit international et des droits de l’homme. Le Royaume-Uni s’oppose à cette réinstallation. Port-Louis ajoute qu’il poursuivra sa démarche pour achever la décolonisation.

Source: Info Maurice