Christabelle se faisait une joie d’accueillir son second enfant. Mais le bonheur a laissé place à la tristesse. Son bébé est mort asphyxié par le cordon ombilical, samedi 12 mai.
Christabelle devait avoir son bébé le 10 juin. Mais elle a eu des douleurs samedi et a accouché d’urgence.

Qu'est-ce qui a bien pu se passer ? Cette question taraude Christabelle, 28 ans et domiciliée à Mahébourg, qui a perdu son bébé samedi. Pourtant, dit-elle, son médecin traitant lui avait assuré que sa grossesse se passait bien et que l’accouchement était prévu le 10 juin. Mais samedi matin, se tordant de douleur, Christabelle décide d’appeler le SAMU. Une dizaine de minutes plus tard, une ambulance est venue la récupérer pour la conduire à l’hôpital de Mahébourg.

Christabelle explique qu’une fois arrivée à l’hôpital, tout s’est passé très vite. Sa poche d’eau s’est rompue et c’est dans la salle d’urgence qu’elle a accouché. Néanmois, quelques minutes après l’accouchement, le personnel médical devait lui annoncer que son bébé était mort.

Sur son lit d’hôpital, Christabelle peine à croire qu’elle ne verra jamais ce bébé tant attendu. Le cas a été référé à la police de Mahébourg. La jeune femme nous confie :

Mo pas koner ki mo pou faire après. Mo bizin ré saisi mwa. Bann docteurs zamais pann dire mwa ki ti baba la pas ti dans so position normal.

Christabelle avait déjà pensé au prénom du bébé. Elle allait l’appeler Adrielle. Déjà mère d’un garçon de 13 ans, elle était très contente d’accueillir une petite fille dans la famille. Mais le destin en a décidé autrement. Les funérailles du nouveau-né ont eu lieu hier après-midi.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations