Les Rodriguais en colère contre Komiko


Les Rodriguais s’organisent contre une remarque de mauvais goût.




Dans une pièce de la troupe Komiko, une phrase est jugée dégradante pour la femme rodriguaise. Ainsi, le « Kolektif Respecté Nou » a vu le jour hier après-midi. Il demande à la Commission de la Femme à Rodrigues, à la présidente de la République, au Premier ministre, à la ministre de la Femme et aux représentants religieux de Rodrigues de prendre une position publique sur cette affaire.

«Eh, si pas gagne femme, al Rodrigues…» C’est cette réflexion, que l’on peut entendre sur scène, qui a mis le feu aux poudres.

Loading...

Les statuts et commentaires postés sur Facebook démontrent la virulence des propos des internautes. Certains s’insurgent contre l’opinion des Mauriciens envers les Rodriguais alors que d’autres demandent à Komiko de s’excuser publiquement.

Le collectif ne compte pas entamer des actions légales contre Komiko pour l’instant, mais espère un apaisement autour de la polémique qu’à créée la troupe Komiko.

Miselaine Duval

Contactée pour une réaction, Miselaine Duval, fondatrice et directrice de la troupe Komiko, nous a répondu ceci:

Je suis désolée et triste que tout cela ait pris cette tournure. La scène en question raconte une conversation entre le personnage Sam et son rival. Il lui a demandé : ‘pourquoi ma femme va à Agaléga, Rodrigues ou St-Brandon ?’. En d’autres mots, Sam demande à son rival d’aller chercher une autre femme et ne pas jeter son dévolu sur la sienne. C’est plus un problème d’interprétation. On s’excuse par rapport à cela. J’adore Rodrigues. On travaille souvent ensemble. C’est trop facile d’accuser. Les gens sont brutaux avec les mots utilisés. Il n’y a pas lieu de faire d’excuses publiques. On n’a pas voulu être péjoratif contre la femme et le pays. N’oubliez pas que je suis moi-même une femme.




Loading...