Les (riches) Français s’y plaisent à l'île Maurice

You can also highlight the text to listen to it.

L’île Maurice est l’une des destinations privilégiées des riches Français. Ils sont attirés par un cadre fiscal avantageux et par les facilités pour développer leur business.




Les riches étrangers sont toujours plus nombreux à Maurice, rapporte le quotidien AFKInsider.com. Fin 2015, ils étaient 3 200 millionnaires en dollars américains sur une population totale de 1,3 million d’individus. De riches étrangers composés pour les deux tiers de Sud-Africains et de… Français. Autre chiffre révélateur : sur les 1 766 propriétés vendues à des étrangers ces dix dernières années, 44 % l’ont été à des Français.

Le cadre fiscal particulièrement incitatif joue un rôle central, explique Richard Haller, directeur d’exploitation à Pam Golding Properties, une agence immobilière sud-africaine:

Loading...

L’absence de taxe d’habitation et d’impôt foncier, de droit de succession sur les biens achetés, et l’absence de taxes sur les plus-values intéressent les investisseurs immobiliers, particulièrement ceux qui cherchent à déménager pour leur retraite.

Par ailleurs, les pouvoirs publics savent prendre soin des nouveaux arrivants. Un étranger peut par exemple, s’il investit 500 000 dollars (471 000 euros ou Rs 18 millions) dans un bien immobilier, obtenir un passeport mauricien après cinq ans de résidence.

Une réglementation très favorable

La Commission européenne a placé Maurice sur la liste noire des paradis fiscaux, une décision que conteste l’île, qui assure être une destination propre.

Pour développer son économie, Maurice a mis en place un cadre souple et orienté vers le monde des affaires:

  • les résidents sont libres d’investir outre-mer sans contrôle des changes.
  • l’île dispose d’une Bourse et d’un système bancaire bien développés.
  • iI est facile d’y faire des affaires.

La Banque mondiale publie chaque année le rapport Doing Business. Ce dernier classe les pays en fonction de leur réglementation plus ou moins favorable à l’activité commerciale. L’édition 2016 positionne Maurice en tête des économies africaines.