Des conseillers de Pravind Jugnauth auraient déjà identifié le moment idéal pour tenir les élections générales. Du coup, ministres et collaborateurs seraient sous pression pour achever plusieurs projets dont le Metro Express avant l’échéance.

Lors des rassemblements du 1er-Mai, nombreux sont les dirigeants politiques de l’opposition à prédire la tenue des prochaines élections générales en 2019. Sauf que du côté gouvernemental, c’est plutôt le premier semestre de 2020 qui serait, pour l’instant, privilégié.

Le Premier ministre a souligné dans son discours, à Vacoas, qu’il veut tabler sur les gros projets d’infrastructures, qui devraient voir le jour avant 2020, afin d’amadouer l’électorat.

Les élections sont “derrière la porte”. Cette phrase, Paul Bérenger, leader du MMM, l’a répétée encore une fois le mardi 1er mai, à Rose-Hill.

Le leader du PMSD, Xavier Duval, a, lui, été beaucoup plus précis, mardi toujours. Il a déclaré :

Election général pou vini dans 12 mois.

Soit après la Fête du travail 2019. Il fait référence à la décision du Conseil privé dans l’affaire MedPoint, une décision qui pèserait sur le devenir politique de Pravind Jugnauth.

Lundi soir, lors d’un congrès à Vacoas, le président du MP, Alan Ganoo, a maintenu que les élections sont pour l’année prochaine.

S’il est vrai que le Parlement devra être dissous automatiquement, le 21 décembre 2019, soit cinq ans après la première session de cette présente assemblée, le gouvernement n’est pas obligé, selon les dispositions de la Constitution, de tenir les élections cette année-là.

Un proche du gouvernement insiste que ces élections auront lieu en 2020. D’ailleurs, selon une source officielle, les élections générales devraient se tenir 150 jours, au grand maximum, après la dissolution du Parlement. Notre interlocuteur nous déclare :

Historiquement, le Parlement n’a jamais été dissous automatiquement. Il est probable que ce sera fait bien avant le 21 décembre 2019.

Selon notre source, les conseillers de Pravind Jugnauth auraient déjà identifié le moment idéal pour tenir les élections générales. La période janvier à mars 2020 aurait été écartée, en raison de la saison cyclonique. Les élections générales pourraient donc se tenir entre avril et mai 2020.

Dans son entourage, on affirme que Pravind Jugnauth misera sur plusieurs projets d’infrastructures. L’idéal pour l’alliance MSM-ML serait l’ouverture de l’autopont de Phoenix, de même que celle du pont reliant Coromandel à Sorèze, avant les élections générales.

Toutefois, l’argument principal pendant la campagne électorale reposera sur le Metro Express. L’équipe proche du Premier ministre souhaite que ce mode de transport soit opérationnel fin 2019, afin de séduire l’électorat.

D’ailleurs, on affirme même que Pravind Jugnauth met sans cesse la pression sur ses ministres et collaborateurs pour la mise en opération de ces projets avant 2020.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations