Le journal “Advance” condamné à dédommager Raj Dayal pour diffamation

You can also highlight the text to listen to it.

Le Puisne Judge Oomeshwarnath Madhub de la Cour suprême a donné gain de cause à Raj Dayal ce jeudi. Il a condamné la société Advance Publications (Mauritius) à payer l’ancien ministre de l’Environnement Rs 300 000 dans une affaire de diffamation.




Le 31 octobre 2014, l’hebdomadaire Advance fait sa Une avec un article mettant en cause Raj Dayal qui allait être candidat aux élections générales dans la circonscription No 9. Selon l’ancien ministre de l’Environnement, la publication de cet article était une « tentative délibérée pour ternir sa réputation ».

Loading...
Raj Dayal

Dans son jugement, le Puisne Judge Madhub explique qu’il considère que la mauvaise foi de l’éditeur est incontestable. Il ajoute que l’extrait contesté de l’article est de nature diffamatoire et a été publié de façon à causer préjudice à Raj Dayal. En ce qui concerne le paiement, le Puisne Judge souligne avoir pris note du fait que Raj Dayal a été élu lors des élections générales de 2014 malgré l’article diffamatoire.

« Il n’y a pas de doute qu’il a subi de sérieux préjudices après la publication de l’article. Lequel est disponible à travers l’internet. Je considère que Rs 300 000 comme dédommagement est juste et raisonnable », a affirmé le Puisne Judge Madhub.

Il est à noter que Raj Dayal était défendu par Me Manish Gobin et avait comme avoué Me Pazanee Thandarayan.