L'animatrice Carinne Teys­san­dier condam­née à verser 35 000 euros à son ex-gouver­nante mauricienne

You can also highlight the text to listen to it.

Après une condamnation au pénal, Carine Teyssandier est passée aux Prud’hommes. L’animatrice doit à présent verser 35 000 euros (Rs 1,3 million) à son ex-gouvernante mauricienne Joanne Dimba.




Carinne Teyssandier vient d’en finir avec la justice. En septembre dernier, l’animatrice de France Télévisions et son mari étaient poursuivis par leur gouvernante mauricienne, Joanne Dimba, âgée de 38 ans. Comme l’avait révélé Le Parisien, le couple était accusé d’avoir « exploité » cette dernière, en situation irrégulière. L’employée de la présentatrice « s'occupait de sa fille, faisait son ménage et la cuisine, et parfois les courses. Tout ça sans compter ses jours et pour un salaire de misère ».

Loading...

« Ils m'avaient prévenue que je toucherai 700 €. J'étais censée travailler quatre-vingts heures par mois, soit vingt heures par semaine », avait expliqué Joanne Dimba au Parisien, qui travaillait jour et nuit au domicile du couple à Villejuif et n’avait pas eu le droit à un visa de travail, mais seulement au touristique. La gouvernante a finalement fait appel à la justice lorsque elle a a été renvoyée, la laissant sans papiers, sans emploi et sans logement.

Poursuivi pour « emploi d’étranger sans titre de travail », « travail dissimulé par dissimulation de salarié » et « aide au séjour irrégulier d’un étranger en France », l’animatrice et son mari ont finalement écopé de six mois de prison avec sursis et 5 000 euros d’amende chacun. Mais après cette condamnation au pénal, Carinne Teyssandier vient également de perdre son procès au conseil des Prud’hommes de Créteil. Elle devra ainsi verser 35 000 euros à son ex-gouvernante. Le Parisien explique que « les conseillers ont estimé que la gourvernante travaillait en tant qu’employée de maison et dans la société de production ».