INTERVIEW. Désiré Périatambee: “Je trouve que j’ai fait une bonne carrière”

You can also highlight the text to listen to it.

Ancien milieu de terrain formé à Auxerre et qui a évolué à Troyes, Grenoble, Le Mans, Niort, Dijon et Bastia, le Mauricien Désiré Périatambee revient sur sa carrière et évoque son après-carrière.




Désiré Périatambee

Quel regard portez-vous sur votre carrière ?

J’ai trouvé que j’ai fait une bonne carrière. Avec un peu plus de chance j’aurais même fait mieux. Des entraîneurs m’ont fait confiance, d’autres non. Je pense que j’aurais mérité mieux. Mais j’ai eu des hauts et des bas. Connaître des montées ce sont des choses fabuleuses. J’ai été deux fois champion de CFA avec Auxerre et vainqueur de la coupe Gambardella avec Auxerre. J’ai connu des relégations avec Le Mans et Niort, ce sont des échecs personnels. Cela fait partie du football comme les blessures.

Loading...

Quel souvenir gardez-vous de votre formation a Auxerre et était-ce votre ambition plus jeune de devenir joueur professionnel ?

Je viens de l’Ile Maurice qui est une petite île. Je suis arrivé à 16 ans et Guy Roux est venu me chercher. Je voulais voir le niveau que j’avais. Quand j’étais au centre, je me suis dit que je pouvais y arriver car les autres n’étaient pas meilleurs que moi. Auxerre était un club où c’était difficile de signer pro. J’ai fait des sacrifices car on ne vit pas comme les autres adolescents.

Avez-vous pu rencontrer d’autres équipes d’île de France durant votre carrière ?

On a pas mal d’équipes en Ligue 1, 2 ou National. L’île de France compte beaucoup de bons joueurs. C’est une pépinière de bons joueurs. Même en DH il y a des bons joueurs. Le PSG ce n’était pas un bon souvenir car on avait pris 5-1 au Parc avec Le Mans. Contre Grenoble on avait gagné au Red Star 2-1, c’était une très bonne équipe et j’avais marqué dans ce match. On avait gagné 1-0 au Parc sur un but de Cédric Fauré en novembre 2015.

Quel est votre actualité depuis la fin de votre carrière ?

J’essaye de rester dans le football. J’ai crée ma propre structure en mai 2015 et je suis partenaire avec Pierre et Vacances depuis février 2016 sur différents produits (Villages Natures) et vais le devenir avec le club de l’ESTAC. Je propose ces investissements à des joueurs. Deux joueurs de Nice, un de Laval et un joueur de tennis ont déjà acheté et ont investi dedans pour leur après-carrière. J’ai été approché par les clubs à coté de Bastia pour être éducateur mais je manque de temps.