Incendie à Shoprite: La terrible angoisse des parents de Dinesh Domah

You can also highlight the text to listen to it.

Fatigués, les traits tirés, les parents de Dinesh Domah font le va-et-vient entre Shoprite et leur maison. Leur vie s’est arrêtée depuis le dimanche 12 novembre, lorsqu’un incendie s’est déclaré dans l’entrepôt où travaillait leur fils. Hier soir, ils ont passé la nuit dans une voiture, à côté de l’entrepôt, craignant la terrible nouvelle.




Les parents du jeune Dinesh.

Plus de 48 heures se sont écoulés depuis que leur fils, Dinesh, âgé de 24 ans, a disparu dans l’incendie ayant ravagé l’entrepôt de Shoprite. Mais les parents du jeune homme gardent toujours espoir de le retrouver en vie.

Le couple fait le va-et-vient entre son domicile et le lieu du sinistre. C’est vers cinq heures du matin qu’ils sont revenus sur les lieux, hier, mardi 14 novembre.

La mère de Dinesh Domah jette un oeil vers l’entrepôt avant de secouer la tête en nous voyant. Son mari la rejoint juste après. Il dira simplement:

La fumée la in diminué.

Loading...

Un peu plus tard, des employés d’une société de sécurité débarquent. Une employée s’approche du couple. Tout en encourageant les parents à garder espoir, celle-ci s’interroge:

Nous ti demande zot tou sorti. Kouma zot in kav rester ?

La mère du jeune homme n’a pas de réponse à cette question… Au cours de la journée, les parents de Dinesh Domah regagneront leur domicile. Mais ils reviendront plus tard dans l’après-midi.

Fatigués. Les traits tirés, crispés, ils ne diront pas un mot avant que des policiers ne les escortent à l’intérieur de la cour, là où se situent les entrepôts.

Ils vont s’entretenir pendant un long moment avec des pompiers et policiers. Avant de prendre place sous une véranda. Ils y passeront des heures. Chaque instant est un véritable supplice pour eux.

À chaque mouvement, le père jette un regard du côté de l’entrepôt. Pendant cette attente angoissante, on assistera à un ballet constant de véhicules de pompiers. Ils font le va-et-vient entre l’entrepôt de Shoprite et les casernes.

La relève des pompiers viendra un peu plus tard. Vers 17 h 15, le leader de l’opposition, Xavier Duval, débarque sur le lieu du sinistre. Après un constat de la situation, il va à la rencontre des parents pendant quelques minutes avant de s’engouffrer dans sa voiture…

Les parents, eux, sont toujours sur place. Après un énième va-et-vient de leur maison au lieu du sinistre, ils se préparent pour la nuit.

23 heures. La plupart des soldats du feu ont quitté les lieux. Ne reste qu’une infime poignée de pompiers qui se sont mis à la recherche du jeune homme.

À côté, les parents installés dans une voiture avec deux autres proches s’apprêtent à y passer la nuit. Toute une nuit, à craindre la terrible nouvelle…