ICTA : Le directeur Ramesh Siddhartha jette l’éponge après moins d'un mois en poste

You can also highlight the text to listen to it.

Son passage à Maurice aura été aussi tumultueux que bref. L’Indien Ramesh Kumar Siddhartha, qui avait été désigné directeur général de l’ICTA, est rentré au pays.




Un communiqué officiel publié sur le site web du Department of Telecommunications (DOT), en Inde, indique qu'il aurait repris ses fonctions dans cette même instance le 9 avril. Mais l’autorité régulatrice mauricienne n’a pas souhaité apporter de confirmation.

La circulaire du DOT avance que le responsable s’est présenté à son bureau le 2 avril pour demander la fin de son congé. D’ailleurs, le document en possession de Mo Ti News indique que Ramesh Siddhartha “is relinquishing the charge of ED ICTA Mauritius”, soit il a décliné le poste.

D'après nos renseignements, le DOT n’aurait pas fait parvenir la dernière circulaire aux autorités mauriciennes. C'est le 27 février dernier que Ramesh Kumar Siddhartha a obtenu du DOT un congé de deux ans pour qu’il occupe les fonctions de directeur général à l’ICTA.

Dans une missive envoyée à la presse le 23 mars, l'ICTA nie le départ de l'Indien. Nos informations indiquent que cette question devrait être au centre des débats lors de la prochaine réunion au sein du conseil d’administration.

Par ailleurs, il nous revient que Ramesh Kumar Siddhartha aurait menacé de partir dès son arrivée au pays, le jeudi 15 mars. Cela, car il n'aurait pas été satisfait de l'accueil qui lui a été réservé à l'aéroport. Il aurait risqué la déportation, n’ayant pas de lettre en règle en ce qui concerne son emploi à l’ICTA.

Les officiers de l’immigration lui avaient accordé un Business Visa de 15 jours pour régler ses soucis administratifs. Il s’avère que le ministère du Travail et le Board of Investment n’avaient pas encore finalisé les détails pour son permis de travail. Ramesh Kumar Siddhartha a repris l’avion, le mercredi 21 mars.