Histoire: Macondé a pris le nom d'une peuplade du Mozambique

You can also highlight the text to listen to it.

À l’une des extrémités méridionales de Maurice se trouve le site de Macondé. Promontoire rocheux situé entre Le Morne et Baie de Cap, il est une halte obligée pour les promeneurs qui parcourent la portion sinueuse de cette partie du littoral en permanence frappée par les vagues, en direction de Bel Ombre et de ses luxueux hôtels.




Loading...

La route sinueuse qui serpente le long de la côte, entre lagon bleu et versants verdoyants, passe par un virage en épingle où se situe le promontoire. Macondé offre une vue spectaculaire sur l’océan d’un côté et, de l’autre, sur une baie profonde s’étalant aux pieds des montagnes.

Sur la carte de l’Abbé de la Caille datant de 1753 le lieu porte le nom de Cap Brabant. Il a par la suite pris celui de Macondé. Les Makondés sont une population de langue bantoue d’Afrique australe, vivant principalement dans le sud-est de la Tanzanie et au nord du Mozambique. Le promontoire aurait servi d’abri aux esclaves fugitifs…

Cette partie de la côte est restée difficile d’accès jusqu’à la construction de la première route dans les années 1920. Cette route est longtemps restée une zone inondable par gros temps, frappée par de grosses vagues ou envahie par les eaux de pluie qui descendent des montagnes. La construction récente d’un pont élevé a permis de résoudre ce problème et la route de Macondé, plus sure, est devenue l’un des parcours les plus prisés de Maurice.

Elle fait d’ailleurs partie du classement des plus belles routes du monde, établi par le célèbre guide français le Petit Futé. La route côtière entre Cascavelle (sud-ouest) et Bel-Ombre (sud) de l’île Maurice, comprenant le point de vue de Macondé, se trouve, en effet, à la 10e position dans le classement des 10 plus belles routes du monde, aux côtés de la légendaire Route 66 entre Chicago et Los Angeles, aux Etats-Unis, classée première.