Histoire: La Citadelle porte le nom de la reine Adélaïde


Construite en roche basaltique, juchée sur la Petite Montagne, une citadelle imposante surplombe la ville de Port Louis et son port. Erigée sous l’administration britannique, et communément appelée La Citadelle, elle est moins connue sous son nom d’origine, le Fort Adélaïde, en hommage à l’épouse du roi William IV d’Angleterre.




Loading...

Troisième fils du roi George III, William avait épousé en juillet 1818 Adélaïde, fille de Georges-Frédéric-Charles, duc de Saxe-Meiningen et de la princesse Louise-Éléonore d’Hohenlohe-Langenburg. Alors âgée de 25 ans, la duchesse était orpheline de père depuis l’âge de onze ans. Elle devint reine d’Angleterre le 26 juin 1830 et fut couronnée avec son époux le roi William IV l’année suivante.

La pose de la première pierre de la fortification eut lieu le 8 décembre 1834. A cette époque, la population d’origine française était assez hostile aux Anglais. Les planteurs, surtout, voyaient d’un mauvais œil le projet d’abolition de l’esclavage et montraient des signes de grande nervosité. L’administration britannique pensait que pour contrôler l’île et être sûr que cette partie influente et puissante de la population n’allait pas se rebeller, voire basculer à nouveau du côté français, il fallait construire une fortification imprenable qui permettrait de résister aussi bien aux attaques extérieures qu’à un soulèvement…

Mais le Fort Adélaïde ne fut finalement jamais utilisé. L’administration britannique réussit à s’entendre avec la population d’origine française et trouva un compromis avec les planteurs pour l’abolition de l’esclavage. Il n’y eut pas non plus de menace extérieure à laquelle il aurait fallu faire face. Au fil des années, il tomba en désuétude, puis carrément en ruine … Pendant une bonne partie du 20e siècle, le vieux fort, que tous les Mauriciens finirent par baptiser La Citadelle, avait la réputation d’être un endroit mal famé, peuplé de voyous et fut même le théâtre d’un crime atroce.

Dans les années 80, 90 et surtout depuis 2006, après sa restauration par le Ministère du Tourisme, il changea carrément de vocation pour devenir un haut lieu de spectacle, accueillant des concerts, des expositions, des défilés de mode. Ensemble monumental dont la construction a nécessité l’apport d’un grand nombre d’ingénieurs, d’ouvriers, maçons, charpentiers de toutes provenances – artisans tamouls, esclaves africains et malgaches, forçats indiens – le Fort Adélaïde ou La Citadelle, est définitivement un monument national de l’île Maurice.

Source: Histoires Mauriciennes