Histoire: GMD Atchia, bienfaiteur de SSR

You can also highlight the text to listen to it.

Comme chacun le sait, Sir Seewoosagur Ramgoolam, Premier ministre du 26 septembre 1961 au 16 juin 1982 et père de l’indépendance de Maurice, était médecin. C’est à Londres qu’il fit ses études mais il n’en serait probablement jamais arrivé là s’il n’avait pas obtenu le soutien d’un bienfaiteur qui lui permit non seulement de terminer ses études mais avec lequel il accomplit ses premiers pas en politique.




GMD Atchia et SSR.

Né le 18 septembre 1900, Seewoosagur Ramgoolam était issu d’une famille très modeste de Belle-Rive, dans le sud-est, aujourd’hui re-baptisé Kewal Nagar. Il fit ses études secondaires au Collège Royal de Curepipe. A partir de 1919, il se joignit brièvement au service civil avant de pouvoir démarrer des études supérieures.

C’est en 1921 qu’il partit pour des études de médecine à Londres, avec la soutien de la famille Ramchurn et fit la traversée à bord du Luxor, le navire des Messageries Maritimes. Il intègra l’Université de Londres où il fréquenta le milieu des étudiants et intellectuels indiens tels que Jawaharlal Nehru et l’écrivain Rabindranath Tagore. Mais en 1926, la famille qui le soutenait connut des difficultés financières et le jeune Ramgoolam dut suspendre ses études. Il se mit alors à écrire pour les journaux londoniens, publiant notamment dans le Times et le Daily Herald. C’est à ce moment qu’il rencontra Goolam Mohamed Dawjee Atchia.

Loading...

Conseiller municipal de la ville de Port-Louis, politicien respecté et hommes d’affaires réputé, GMD Atchia était en visite dans la capitale britannique. Lorsqu’il prit connaissance des difficultés financières de Seewoosagur Ramgoolam, il lui proposa de l’aider en finançant ses études.  Profondément attaché à l’éducation, GMD Atchia oeuvrait surtout en faveur des couches les plus pauvres de la population et pour la promotion des langues orientales. Né en 1890 à Rose Hill, c’était un infatigable travailleur social. Il était à l’origine de la création du Collège Royal de Port-Louis en 1927 et du Collège Queen Elizabeth.

Les deux hommes se lièrent d’une solide amitié et grâce à ce soutien, Seewoosagur Ramgoolam put reprendre ses études de médecine qu’il termina en 1935, l’année même de son retour. Il rentra à Maurice sur le navire Tasman, après 16 ans en Grande Bretagne.

A son arrivée, il décida de s’installer en ville, à Port-Louis. Dans la capitale, il élit domicile au 87 de la rue Desforges, l’ancienne résidence d’un autre docteur, Maurice Curé, qui allait bientôt fonder le Parti Travailliste. A la rue Desforges, Seewoosagur Ramgoolam ouvrit un cabinet de consultation puis rapidement deux autres à la campagne dans les villages de St Pierre et de Montagne Longue. Il se lança bientôt dans la politique au sein du Parti Travailliste nouvellement créé.

Quelques années plus tard, il fit ses premières armes au sein du conseil municipal de Port-Louis… où il retrouva son bienfaiteur, GMD Atchia. C’est ainsi que lorsque celui-ci fut élu premier maire d’origine indienne de la ville de Port Louis en 1946, c’est tout naturellement Seewoosagur Ramgoolam qui devint son adjoint, lançant ainsi une brillante carrière qui allait culminer avec l’indépendance de Maurice en 1968…

Source: Histoires Mauriciennes