Histoire: Charles Darwin, sauveur de la tortue géante

You can also highlight the text to listen to it.

En avril 1874, le naturaliste anglais Charles Darwin et cinq autres éminents scientifiques (paléontologues, zoologistes) anglais et allemands écrivirent une pétition à Sir Arthur Hamilton Gordon, gouverneur de Maurice et de ses dépendances, afin de sauver de l’extinction la tortue géante d’Aldabra.




Loading...

Darwin avait visité Maurice et l’Océan Indien lors de son expédition autour du monde dans les années 1830. Il connaissait bien la tortue géante, contemporaine du Dodo et du Solitaire, toutes des espèces exterminées par les marins sur la plupart des îles de l’Océan Indien, à cause de leur valeur nutritive.

Vivant jadis sur toutes les îles, à La Réunion, à Rodrigues, à Maurice, les tortues géantes ne subsistaient plus que sur le petit atoll d’Aldabra, dans l’archipel des Seychelles qui dépendait encore de Maurice. Or, le gouvernement colonial était sur le point d’accorder son feu vert à un projet de déboisement et d’exploitation du bois à Aldabra, menaçant les tortues dans leur dernier retranchement.

Darwin et ses collègues craignaient une extermination massive. Ils écrivirent dans leur pétition:

Si ce projet est entrepris ou si l’atoll est occupé, il est probable sinon certain que toutes les tortues qui y subsistent en nombre limité seront exterminées.

Ils demandèrent ainsi l’intervention expresse du Gouverneur Gordon:

Nous demandons instamment a votre Excellence de considérer la possibilité de sauver un maximum de ces animaux avant que l’opération de déboisement n’intervienne dans le but de les transférer à Maurice et dans les autres îles des Seychelles où ils pourraient être parqués dans des endroits protégés par le Gouvernement.

L’appel de Darwin et de ses collègues fut fort heureusement entendu. Comment pouvait-il en être autrement, vu la grande notoriété du naturaliste en Angleterre ?… Les tortues d’Aldabra furent ainsi importées en grand nombre à Maurice et placées dans des enroits protégés, où elles ont admirablement survécu et se sont reproduites depuiis.

Aujourd’hui on peut admirer de beaux spécimens dans certains parcs de Maurice et sur l’île aux Aigrettes. Les tortues d’Aldabra peuvent vivre jusqu’à 150 ans et peser 250 kilos. On les trouve aussi dans la réserve naturelle de l’île Ronde et elles ont également survécu sur l’île d’Aldabra, aujourd’hui strictement protégée par le gouvernement seychellois.

Charles Darwin aura non seulement permis d’éviter l’extermination de la tortue géante d’Aldabra mais il aura été à l’origine de sa réintroduction à Maurice…

Source: Histoires Mauriciennes