Déco: Dans les petits papiers de Sarah


Avec de simples bouts de papier, Sarah Coowar fait d’incroyables décorations. Cela va faire bientôt trois ans que la jeune femme s’est lancé dans ce métier, passionnée par l’art de recyclage. L’habitante de Beau-Bassin ne compte, cependant, pas en rester là.




Sarah Coowar

Elle fait un carton avec ses créations en papier ! Sarah Coowar, aujourd’hui  âgée de 18 ans, s’est lancée dans l’aventure de la déco, en 2014, alors qu’elle avait à peine 16 ans. Elle nous confie:

J’ai voulu éviter des dépenses à ma maman pour la première communion de mon petit frère. Je me suis dit pourquoi pas ne pas essayer de faire les décorations moi-même. J’ai donc commencé à chercher des tutoriels sur YouTube et depuis je ne me suis jamais arrêtée.

Notre interlocutrice voue une passion immense pour tout ce qui est customisation, création ou encore recyclage:

Cela me passionne de transformer quelque chose de banal en un bel objet. Que ce soit du recyclage ou de la customisation, la création me fascine au plus haut point.

Loading...

Elle décide alors de créer une page sur Facebook pour exposer ses œuvres dans le but de les vendre.

Sarah raconte qu’au début, elle a longuement hésité:

À la base, mes deux meilleures amies avions décidé de le faire ensemble. Elles allaient vendre des vêtements et moi de la déco. On avait même trouvé le nom : Crystal River. Mais le projet n’a malheureusement jamais abouti.

Puis, avec le soutien de ses amies, elle se jette à l’eau et crée Deco Baz:

Sans leurs encouragements, je pense que je n’aurais jamais eu le courage de me lancer.

À travers Deco Baz, la demoiselle propose à ses clients des décos modernes et originaux:

Le client est en contact permanent avec moi et participe donc à la création de sa déco. Il peut même faire ses propres recherches, choisir son modèle, sa couleur, et moi, je m’adapte à ses envies.

La plupart de ses produits sont faits main, souligne notre jeune créatrice.

Pleine de ressources

Pleine de ressources, Sarah ajoute:

Je customise aussi d’autres produits. Par exemple, pour une première communion, je peux fabriquer les boîtes tout comme je peux customiser une déjà faite.

Sarah fait ressortir que cette passion lui prend un temps fou et requiert de la patience, ses produits étant 100% faits mains:

Mais à la fin, la satisfaction est bien plus grande une fois la déco faite !

Les matières qui priment dans ses décorations sont les différents types de papier ; mousseline, crêpe ou strata pour les boîtes:

Mon style est assez local et gai. J’aime beaucoup jouer avec les couleurs, j’utilise aussi assez souvent des coquillages dans mes créations.

Sarah soutient que, normalement, elle travaille toute seule. Mais si elle n’arrive pas à gérer ou si elle a des commandes de dernière minute, ses deux acolytes – Anjum et Aurélie – sont toujours présentes pour l’aider.

Autodidacte, Sarah nous confie qu’elle n’a pas eu de formation dans l’art de la décoration:

Je compte y remédier. Je veux pouvoir me perfectionner et apprendre d’autres choses comme de la peinture sur glace. Je pourrai donc proposer autre chose à mes clients.

Elle souligne, cependant, que se lancer dans l’entrepreneuriat jeune et seule, n’est pas si simple.

Constante innovation

Il faut constamment innover et oser même si les risques sont bel et bien présents. Il faut aussi se faire confiance et se construire une clientèle solide.

Mais rien n’égale la liberté de laisser parler sa créativité. Elle explique:

Il n’y a aucune limite et c’est ce que j’aime dans ce domaine. Je peux aussi directement voir la réaction de mes clients et quand elle est positive, il n’y a pas de plus belle récompense.

Sarah nous confie qu’elle travaille sur un projet pour Deco Baz et cela concernera les enfants. En effet, dès juillet, Deco Baz proposera un atelier de craft pour les petits. La demoiselle a d’ailleurs pensé à tous les détails:

L’atelier s’appellera « Deco Baz, nou ti baz ». Chaque cours durera environ deux heures et aura lieu à Beau-Bassin.

Sarah Coowar précise aussi qu’à chaque séance, l’enfant aura un goûter et repartira chez lui avec une déco en main. Voilà qui devrait plaire aux parents qui souhaitent éloigner leurs enfants de gadgets électroniques:

Cela permettra aussi aux parents d’avoir un moment à eux et aux enfants de s’épanouir et tout en apprenant quelque chose de nouveau et de créatif.

Source: Le Matinal