Décès d'Adarsh Shamloll: Le père réclame une meilleure signalisation


Atmanand Shamloll, le père d'Adarsh Shamloll, décédé lundi soir après neuf jours d’hospitalisation, lance un appel aux autorités.




Adarsh Shamloll

Adarsh Shamloll, 18 ans, un habitant de La Clémence, Rivière-du-Rempart, avait été percuté par un van le 29 juillet, alors qu’il était à moto. Admis aux soins intensifs de l’hôpital SSRN, il a rendu l’âme lundi, suite à de multiples fractures. Son décès est dû à une septicémie.

Ses proches sont anéantis par cette soudaine perte. Sa mère nous racontait qu'elle avait toujours espoir de revoir son fils en vie même si ce dernier avait sombré dans le coma.

Loading...
Adarsh Shamloll

Son père, un chauffeur de camion, explique que le lieu où son fils a été percuté est réputé pour être dangereux:

Péna auken panneau pou informe ban chauffeurs. C'est ene l'endroit bien dangereux. Mo zenfant in perdi la vie bêtement. Dans place p investi dans Metro Express, bizin arrange ca ban chemins ki pas bon la !

Adarsh Shamloll venait de terminer son School Certificate, au Collège Universal. Le 29 juillet, ses amis et lui se sont rendus à la plage de Poste-La-Fayette.

Le jeune homme était à moto, avec une amie en croupe. Ses deux autres amis étaient également à moto.

Après avoir passé la journée à la mer, ils ont décidé de rentrer aux alentours de 16 h 15. C’est au moment où les jeunes négociaient un tournant que le van les a tous percutés. Adarsh a été le plus touché de ses amis. Les trois autres s’en sont sortis avec quelques égratignures. Soobanand Shamloll, l'oncle de la victime, raconte:

Li ti inconscient ek ti p saigner boukou. Ban témoins in appel SAMU. SAMU in prend 1 heure temps pou vini. Si li ti gagne ban premiers soins avant, kav li ti pou vivant azordi.

Adarsh avait récemment pris de l’emploi comme maçon. Il en était à son quatrième jour de travail. Il voulait économiser de l’argent pour acheter une voiture. Ses funérailles ont eu lieu mardi.