Dans le Nord: Deux jeunes femmes escroquent des automobilistes

You can also highlight the text to listen to it.

Leur astuce : faire croire aux automobilistes qu’elles sont en panne d’essence et n’ont pas d’argent pour faire le plein.




Ainsi, elles leur “empruntent” de l’argent et leur laissent un faux numéro de téléphone pour les contacter. Les victimes n’ont jamais pu récupérer leur argent. Une d’elles a porté plainte au poste de police de Grand-Baie, hier mardi 5 septembre. Une autre déposition devrait être faite à Goodlands aujourd'hui.

Loading...

La première victime, une habitante de Triolet âgée de 29 ans, nous raconte sa mésaventure. Elle était en route pour chez elle le samedi 2 septembre, aux alentours de 22 heures, lorsqu’une jeune femme lui a fait des signes de détresse. Cette dernière était à bord d’une Nissan March grise, accompagnée d’une autre fille, qui serait sa soeur. Elle raconte:

Zot ti mette hazard ek zot ti paraite vraiment en détresse. D'abord zot ti arrête ene lot loto, ensuite zot in arrête pou mwa.

Les deux jeunes femmes lui auraient expliqué qu’elles avaient une panne d’essence et n’avaient pas assez d’argent pour se rendre à Chamouny. Notre victime poursuit:

Mon donne zot Rs 500 ek zot in donne mwa ene niméro téléphone pou mo rentre en contact avec zot. Mwasi mon donne zot pou mwa. Mais kan mon essaye call lor niméro la, li ti hors-service. Kan mon raconte ca mo ban camarades, ene ladans in dire mwa ki zot in passe par même zafer mais dans Goodlands. Pas nek ar nous ki zot in faire ca, mo sire ena encore plusieurs lot victimes.

La police de Grand-Baie a entamé des procédures pour alerter les autres postes de police. Une enquête a été ouverte pour retracer les deux jeunes femmes.