Corruption: L’époux de Pamela Seedhyan porte plainte contre le ministre Sesungkur à l’ICAC

You can also highlight the text to listen to it.

Le mari de l’enseignante qui avait accusé le ministre de harcèlement sexuel a porté plainte à la brigade anticorruption. Il aurait été approché pour siéger au sein d’un “board” sous la tutelle du ministère des Services financiers et de la bonne gouvernance. Pour Jeetendrasingh Seedhyan, Sudhir Sesungkur voudrait “se racheter une conscience”.




Sudhir Sesungkur

Après l’épouse, Pamela Seedhyan, c’est le mari Jeetendrasingh qui porte plainte contre le ministre Sudhir Sesungkur. Il a fait une déposition, mercredi 27 septembre, à l'ICAC.

Voici un autre élu de la circonscription n° 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est) qui se trouve en mauvaise posture après l'affaire de sexting du PPS Kalyan Tarolah. Il s’agit du ministre Sudhir Sesungkur.

Jeetendrasingh Seedhyan, accompagné d’un homme de loi, a porté plainte à l’ICAC contre lui, mercredi, pour using office for gratification. Le plaignant est l’époux de Pamela Seedhyan qui avait porté des allégations de harcèlement sexuel à l’encontre de Sudhir Sesungkur.

Loading...

L’habitant de Trou-d’Eau-Douce reproche au ministre d’avoir tenté de se racheter une conscience. Il raconte:

Je veux que la vérité triomphe dans cette affaire car le ministre Sudhir Sesungkur a causé beaucoup de tort à ma famille.

Egalement sollicité hier, Sudhir Sesungkur, qui se trouve à l’étranger, nous a fait parvenir cette réponse:

J’ai déjà enclenché des actions légales contre ce couple pour allégations malveillantes formulées contre ma personne dans un récent passé et j’estime que cette démarche est clairement une manoeuvre politique visant à ternir mon image et celle du gouvernement.

Tout démarre le 6 juillet. Jeetendrasingh Seedhyan se rend au poste de police de Trou-d’Eau-Douce pour solliciter une Precautionary Measure contre le ministre Sesungkur. Ce dernier est accusé d’avoir envoyé des messages indécents à son épouse Pamela.

Le lendemain, Jeetendrasingh Seedhyan reçoit un texto sur son portable selon lequel le ministère lui propose de le nommer membre du board de l’Insurance Industry Compensation Fund. Celle-ci tombe sous la tutelle du ministère des Services financiers et de la bonne gouvernance.

C’est une secrétaire au ministère qui aurait envoyé ce message. Estimant que le ministre veut se racheter une conscience, l’habitant de Trou-d’Eau-Douce refuse le poste. Il lui répond à travers un message.

Trois jours plus tard, il reçoit un autre message. Cette fois, on lui aurait demandé de faire savoir qu’il n’accepte pas ce poste. Dans sa réponse, Jeetendrasingh Seedhyan dit qu’il n’a pas le temps de répondre à ce genre de message.

Le 28 juillet, son épouse se rend aux Casernes centrales pour porter plainte contre le ministre. Ce dernier est allé la veille au CCID pour signifier qu’il n’a jamais envoyé de tels messages à la femme.

Le temps que les membres du CCID enquêtent sur les allégations, Jeetendasingh Seedhyan a décidé de se rendre à l’ICAC mercredi pour déposer sa plainte.

Il nous explique que la police prend trop de temps pour cette enquête, d’où sa décision de porter plainte contre le ministre. Il ajoute:

Je souhaite que l’enquête de l’ICAC se fasse en toute transparence.

De son côté, le ministre Sesungkur, dans sa réponse, indique:

Je n’ai jamais, à aucun moment, eu un contact, même par personne interposée, avec ce monsieur.

Et quid de la nomination dont parle Jeetendasingh Seedhyan ?

Elle relève purement des procédures administratives au niveau de tout ministère. J’envisage de prendre les actions qui s’imposent contre mes détracteurs et les allégations non fondées faites à mon encontre.