Chantage sexuel : Une ado porte plainte contre un maçon

You can also highlight the text to listen to it.

Un maçon de 34 ans de Camp-Diable est dans de sales draps. Une ado de 15 ans, habitant Rose-Hill, l’accuse de chantage sexuel. Elle a porté plainte au poste de police de Quatre-Bornes, le vendredi 9 février.




La mineure.

Le suspect a été interpellé et inculpé devant la justice, lundi 12 février. Une charge provisoire de causing child to be sexually abused a été retenue contre lui.

Dans sa déposition, la jeune fille explique que le maçon, qui était son petit ami, lui avait demandé de lui envoyer des photos dénudées d’elle sur le réseau social Facebook. Et de poursuivre que si elle n’obéissait pas, il jetterait de l’acide sur elle et ferait du mal à ses parents.

Les faits remonteraient à novembre dernier. Mais après qu’elle eut fait ce qu’il lui demandait, le jeune homme lui aurait demandé d’avoir des relations sexuelles, sinon il publierait ses photos dénudées sur Facebook.

Le suspect l’aurait ainsi conduite dans un pensionnat à Quatre-Bornes, à deux reprises, et aurait eu des relations sexuelles avec elle.

La mineure a dévoilé le pot-aux-roses à sa soeur par la suite. Accompagnée de ses parents, elle a rapporté le cas à la CDU qui a référé l’affaire à la police.

La présumée victime a été examinée par un médecin légiste de la police. Quant au suspect, il a nié les faits lors de son interrogatoire. Après son passage en cour, le trentenaire a été reconduit en cellule jusqu’au 19 février.