Certificat de moralité: Plus d’obstacles pour les délits mineurs

You can also highlight the text to listen to it.

Protéger les personnes pénalisées pour de petits délits contre la discrimination lors d’un exercice de recrutement.




Pravind Jugnauth, présentera aujourd’hui, en première lecture, à l’Assemblée nationale, des amendements à l’Equal Opportunities Act (EOA). Cela afin que le casier judiciaire d’une personne sanctionnée par une peine mineure n’influe plus sur ses chances d’obtenir un travail.

Loading...

Bobby Hurreeram, le Chief Whip, explique que le gouvernement apportera une solution à un problème de société. Il a été noté, affirme-t-il, que beaucoup d’employeurs refusent de recruter une personne n’ayant pas un casier judiciaire vierge:

Les condamnations de ceux pénalisés pour une dispute ou pour une amende non payée apparaissent sur leur certificat de moralité (ndlr, certificate of character). Désormais, un demandeur d’emploi pourra saisir l’Equal Opportunities Commission (EOC) s’il sent qu’il a subi une discrimination en raison de son passé. Ce sera à l’employeur de venir prouver à l’EOC que la personne n’est pas appropriée pour le travail disponible.

Ces amendements sont accueillis favorablement par les ONG qui affirment que ces changements pourront grandement réduire le pourcentage de récidive chez les condamnés.

Lire aussi: Les procédures à suivre pour obtenir un certificat de caractère