CEB: Les compteurs intelligents se font attendre

You can also highlight the text to listen to it.

L’installation des quelque 20 000 Smart Meters du CEB chez des abonnés a accusé du retard. La cause : le CEB a été ordonné d’effectuer une seconde évaluation des offres reçues après l’appel d’offres du 16 novembre 2016.




En effet, I.M.Bawamia, un des soumissionnaires, devait alors saisir l’Independent Review Panel, estimant que son offre était plus basse que celle d’EDMI Ltd.

Dix firmes avaient répondu favorablement à l’appel d’offres. Il s’agit d’Iskraemeco Energy, Holley Technology, PowerCom, Huawei International Co Ltd, I.M. Bawamia Co Ltd, PEC & RLB Joint Venture, EDMI Ltd, ZHAO AI HUA, Ningbo Sanxing Smart Electric Co Ltd et Rousant International Ltd.

Loading...

Après avoir analysé les offres, le CEB devait porter son choix sur EDMI Ltd, qui avait soumis l’offre la plus basse, soit 1 886 990 $ singapouriens (Rs 47,4 millions).

Pour le CEB, l’installation de ces nouveaux compteurs est nécessaire car il permettrait d’empêcher le vol d’électricité. Equipés de GSM et de GPS, ils permettent, par exemple, de lire la consommation à distance.