Campagne de dépistage auditif pour 500 policiers

You can also highlight the text to listen to it.

Le département de la police accorde une importance particulière à la santé mentale et physique de ses cadres. Ainsi, une campagne sur le dépistage auditif des policiers se tiendra pendant les trois prochains mois.




Le lancement officiel a eu lieu le 18 mars 2017 au Sockalingum Meenatchee Ammen Hall à Sainte-Croix et s’inscrit dans le cadre des célébrations marquant le 250e anniversaire de la force policière.

L’initiative revient à la station de Police de Port-Louis Nord et la clinique Rogan. Dans un premier temps, 500 policiers affectés dans les stations à Abercrombie, Plaine-Verte, Vallée-Pitot, Roche-Bois, Baie du Tombeau, et Trou-Fanfaron, ainsi que les membres de leurs familles, seront ciblés. Des professionnels de santé de la clinique Rogan effectueront les tests gratuitement.

Loading...

Les policiers en général et ceux en particulier qui travaillent au cœur de la capitale sont quotidiennement exposés à des bruits excessifs. La déficience auditive non traitée a des répercussions importantes tant sur les plans familial, social et professionnel, que sur l’état de santé des personnes atteintes. En effet, elle diminue la capacité de communication des personnes atteintes et peut aussi nuire à l’acquisition du langage.

Les conséquences sociales et économiques découlant de cette difficulté majeure sont importantes et nécessite un dépistage et une prise en charge précoces. D’où l’importance de la campagne de dépistage auditif car plus tôt la déficience auditive est prise en charge, plus efficiente est la réhabilitation. Les signaux d’alerte sont, entre autres, une perte de compréhension de la parole dans les ambiances bruyantes, des sifflements d’oreille, des acouphènes ou encore une hyper sensibilité de l’oreille aux sons forts.

Source: Info Maurice