Bateaux de croisière: Une victime de faux recruteurs raconte son cauchemar

You can also highlight the text to listen to it.

Sept ans depuis que Samuel Francis attend que justice soit faite. La sentence de ceux qui lui avaient soutiré Rs 6 000 devrait être prononcée le 26 septembre prochain.




Samuel Francis

Ils ont mis la clé sous la porte du jour au lendemain, après avoir encaissé de grosses sommes d’argent de plusieurs personnes qui souhaitaient décrocher de l’emploi sur des bateaux de croisière.

Mais après plusieurs plaintes, le directeur de NG Worldwide Agency Mauritius, Dharamdev Gohee, et son associé, Deepnarain Kumar Bhuruth ont été poursuivis en justice.

Reconnus coupables, les suspects ont présenté leurs excuses lors de la dernière plaidoirie, mercredi 13 septembre, devant la magistrate Darshini Gayan. La sentence contre leur compagnie, qui opérait sans permis, sera prononcée le 26 septembre prochain.

Loading...
Samuel Francis

Samuel Francis, une des victimes, témoigne à visage découvert. Rs 6 000, Rs 8 000, Rs 10 000… Les sommes que les deux suspects réclamaient étaient différentes à chaque fois. D’ailleurs, pour persuader les cibles potentielles, les deux hommes avaient même loué un local pour les accueillir. Samuel Francis, un habitant de Poste-de-Flacq, nous raconte qu’il avait rencontré les deux individus en 2010. Et depuis, cet homme âgé de 38 ans attend toujours que justice lui soit rendue:

Mo ti fek maryé à lépok ek mo ti acheter ene lakaz NHDC. Mo ti prend ene loan ar la banque. Mon tann dire ena ene nouveau compagnie p recrute dimounes pou travaille lor bateaux croisière.

Il a alors saisi l’occasion, sans imaginer que cette compagnie était louche. Samuel poursuit:

Ti ena boukou candidats. Dharamdev Gohee ek so associé Deepnarain Kumar Bhuruth in bien accueillir mwa. Mon même al dans ene séminaire ek ene interview.

Samuel Francis

Par la suite, le directeur et son associé devaient lui réclamer Rs 6 000. Mais, un beau jour, il apprend que la compagnie a mis la clé sous le paillasson:

Mon porte plainte contre banla pou escroquerie. Lerla mon apran ki ena encore boukou victimes kouma mwa.

Et d'ajouter:

Mon faire aller-vini la cour. Mais sak fois zot in renvoye case la parski ban témoins pas ti présent.

Une autre victime, âgée de 32 ans et qui a déjà travaillé sur des bateaux de croisière, nous relate s’être aussi fait berner par NG Worldwide Agency Mauritius:

Mo ti bizin assister ene séminaire ensam avec ban lézot candidats. Séminaire la ti organisé par directeur la ek so associé. Mais zamais zon vini. Zot tou ti bien encolère. Nous ti porte plainte station Poste-de-Flacq ca zour la.

Chandra Seepaul, de CSCS International Manning: “Pas laisse zot couillonner”

Le Managing Director de CSCS International Manning, Chandra Seepaul, agent recruteur agréé pour des bateaux de croisière à Maurice, demande aux jeunes d’être plus vigilants et de ne pas se laisser couillonner par des faux agents:

Mo compagnie certifié ISO. Mwa ek mo lékip noun travaille dur pou arrive ca niveau la. Nous ban règlements bien strict. Avant ki sélectionne ene candidat pou travaille lor bateau, li bizin passe par plusieurs étapes. Tou faire dans la légalité kot nous.