Bagarre au collège Régis Chaperon: Les élèves impliqués sous haute surveillance

You can also highlight the text to listen to it.

Les autorités n’y sont pas allées de main morte. Depuis qu’une vidéo circule sur l’agression d’un adolescent au collège Régis Chaperon SSS, il y a quelques jours, la Brigade des mineurs, le Zone Directorate et des psychologues du ministère de l’Éducation défilent dans l’établissement.




Les étudiants impliqués dans l’incident ont été mis sous Special Report, ce qui fait que leurs moindres faits et gestes sont sous surveillance.

Les autorités veulent à tout prix faire la lumière sur cette affaire. Raison pour laquelle ces élèves sont surveillés par le personnel de l’établissement. Cela, jusqu’à ce que les enquêtes du ministère et de la Brigade des mineurs soient bouclées.

Loading...

D'après nos renseignements, ce sont des taquineries qui auraient mené à l’agression.

Depuis que l’affaire a éclaté, le ministère de l’Éducation reste aux aguets. Une source nous affirme:

Les élèves impliqués sont sous Special Report mais l’administration du collège travaille sur les recommandations des autorités pour d’éventuelles actions disciplinaires.

Y aura-t-il des sanctions ? Celles-ci ne sont pas écartées, affirme-t-on au ministère.

Par ailleurs, l’Ombudsperson for Children Rita Venkatasamy s’est également rendue au collège hier. Sollicitée, elle a expliqué que son équipe a parlé à l’élève qui s’est fait agresser, à ses parents et à l’administration de l’établissement:

Il y aura plusieurs autres visites. Mais notre but est d’effectuer une médiation et nous assurer que l’adolescent puisse se sentir en sécurité en allant à l’école.