Attouchements : Nad Sivaramen jure un contre-affidavit en Cour suprême

You can also highlight the text to listen to it.

Il a réfuté, point par point, les graves allégations formulées à son encontre par le biais d’un contre-affidavit, déposé devant la Family Court de la Cour suprême, mardi 10 avril.




Nad Sivaramen et Audrey Harelle.

Nad Sivaramen, le directeur des publications de La Sentinelle, qui a été invité à prendre un long congé par le groupe de presse de Baie-du-Tombeau, a produit maints documents pour étayer sa version des faits, qui diffère de celle d’Audrey Harelle.

En attendant que la juge Nalini Matadeen statue sur ce cas, le 18 avril, un ordre a été émis afin que la presse respecte les droits de l’enfant mineure. Raison pour laquelle le contre-affidavit de Nad Sivaramen n’a pas fuité dans la presse.