Angleterre: Deux Mauriciens poursuivis pour importation de 29 kg de cocaïne

You can also highlight the text to listen to it.

Preetam Mungrah a comparu en cour lundi. Avec Joysen Jhurry, autre Mauricien d’origine, qui a plaidé coupable dans une précédente audience, ils comptent parmi 16 trafiquants présumés arrêtés en Angleterre en décembre.




On vous le disait hier. Preetam Mungrah et Joysen Jhurry, tous deux d’origine mauricienne et ayant la nationalité britannique, sont au centre d’une saisie de cocaïne, valant quelque 10 millions de livres sterling (Rs 428 millions), en décembre dernier.

La drogue se trouvait dans une valise sur un vol de British Airways, en provenance de Brésil.

Lundi, le premier nommé a comparu en cour de Kingston Crown, à Londres. Il est accusé d’avoir monté une équipe de coursiers chargée de récupérer la cocaïne à l'aéroport de Heathrow. Cependant, il nie les faits qui lui sont reprochés.

Loading...

Joysen Jhurry, qui travaillait comme bagagiste à Heathrow, a, lui, plaidé coupable lors d’une audience précedente. L’homme de 40 ans a révélé qu’il restait toujours à son poste, à l’aéroport, à faire le changement sur le tapis à bagages, lorsqu’un vol particulier en provenance du Brésil atterrissait. Cela, même s’il ne travaillait pas ce jour-là.

Le procureur a expliqué en cour lundi que l’existence de ce trafic n’est pas récente et que la National Crime Agency (NCA) a monté une opération d’envergure pour pouvoir démasquer ce réseau de trafiquants de drogue. Il existe, dit-il, des cas où la NCA n’a pu intercepter l’arrivée de colis suspects.

Mungrah, qui entretient une liaison avec la soeur de Jhurry, était l’homme de main de ce dernier.

Les enregistrements téléphoniques montrent que Mungrah a parlé à Jhurry avant que le colis ne soit intercepté.

Les jurés ont également reçu des données sur les appels entre Mungrah et d’autres membres présumés du trafic.

Cette affaire remonte à decembre 2016. L’enquête, menée par la NCA anglaise, a permis de mettre la main sur 16 suspects. Onze d’entre eux sont accusés d’importation de drogue en Angleterre. Les cinq autres suspects sont accusés d’avoir ourdi l’importation de cannabis et de cocaïne.

Les accusés avaient bien planifié leur coup, en plaçant la valise bourrée de drogue sur un autre tapis roulant que celui du vol de Rio. En la déposant sur le tapis transportant des bagages pour des vols intérieurs, ils croyaient tromper la vigilance des policiers et de la douane car dans ce cas, la valise ne serait pas passée par le contrôle douanier.

Cette valise aurait été ensuite réceptionnée par un passeur de drogue, à Heathrow, pour atterrir dans des villes britanniques comme Aberdeen où la sécurité est moins importante. Cependant, l’opération a échoué lorsqu’un agent de sécurité a constaté qu’une valise semblait avoir été trafiquée. En l’ouvrant, il a découvert le pot aux roses : 29 kilos de cocaïne, à 77 % de pureté.

Selon nos recoupements, ces deux suspects d’origine mauricienne avaient enregistré une société à Maurice, portant le nom de Karjoy Company Ltd, en juin 2012. Elle a pour but de vendre des voitures et des pièces de rechange à Montagne-Longue. Ils y avaient investi Rs 50 000. Preetam Mungrah est aussi directeur d’une des compagnies de Jhurry, Lockstrong Ltd, en Grande-Bretagne.