Air Mauritius: Pertes de Rs 120 millions en trois jours

You can also highlight the text to listen to it.

Frais d’annulation des vols, transport des passagers, réservation des hôtels,… La grève déguisée des pilotes a engendré une note salée pour Air Mauritius.




L’annulation des vols d’Air Mauritius (MK) a occasionné des pertes conséquentes pour la compagnie. Face à la presse hier, Somas Appavou, le CEO, a révélé que selon les calculs de la compagnie nationale d’aviation, il y a eu “Rs 120 millions de pertes pour les trois jours de blocage et de l’attitude de grève”.

Loading...

Sollicité, un professionnel de l’aviation, qui a voulu garder l’anonymat, explique les frais encourus pour ces trois jours:

Il faut compter les transports dépêchés sur place pour véhiculer les passagers dans des hôtels et les réservations y relatives. Tout cela coûte très cher, que ce soit à Maurice ou à l'étranger.

Notre interlocuteur souligne qu’un embarquement annulé de 300 passagers coûte 600 euros (Rs 24 000) par personne, ce qui revient à environ Rs 7,2 millions. Et réserver des hôtels à la dernière minute fait également grimper la facture, les réservations étant difficiles à obtenir.

Par ailleurs, le CEO d’Air Mauritius a annoncé la réintégration du commandant Frédéric Gébert, après que le contrat de ce dernier a été résilié par le board de MK. Somas Appavou s’est dit satisfait:

Le bon sens a primé. Ce dénouement intervient à la suite d’un travail sans relâche des capitaines Pramil Banymandhub, Salim Toorabally et François Marion, qui ont su trouver une solution.

Quid des deux autres commandants ? Somas Appavou les invite à soumettre leur doléance au conseil d’administration. Suivant cela, “le board décidera de la marche à suivre”.