Agriculture: Bannie en Europe, l’atrazine est utilisé par les planteurs à Maurice


Un pesticide interdit en Europe est actuellement utilisé à Maurice par des planteurs de légumes. En effet, l’atrazine est utilisé par les planteurs de canne et de légumes à Maurice depuis 2004. Le produit chimique risque de polluer les nappes souterraines qui se trouvent non loin des cultures.




L’atrazine est un pesticide utilisé dans un grand nombre de pays pour le traitement des mauvaises herbes. Ce produit chimique a été banni en Europe en 2004, vu qu’il polluait les nappes phréatiques, et est considéré comme le principal polluant des eaux en France. À Maurice, plusieurs planteurs utilisent l’atrazine pour contrer la prolifération des mauvaises herbes dans leurs champs. De fait, les nappes souterraines, qui se trouvent non loin des plantations, risquent d’être polluées. Sur le plan environnemental, ce produit est considéré comme l’un des pires pesticides existants.

Loading...

Il faut faire ressortir que quand ce pesticide est utilisé, le terrain doit rester inexploité pendant plusieurs mois, car aucune graine ne va germer, selon des planteurs. Comme Maurice est un pays tropical, lors de pluies, ce produit devient plus efficace. Kreepalloo Sunghoon, président de la Small Planters Association (SPA), indique que l’atrazine est prohibé dans plusieurs pays européens, en raison des risques pour la santé humaine. Il affirme que certains la vendent sous un autre nom. Des planteurs n’ont pas vraiment le choix et l’idéal, c’est de la remplacer par un produit efficace et qui ne nuit pas à la santé.

A noter que ce pesticide controversé est utilisé pour désherber les champs de maïs ou de canne à sucre. Les pays, comme l’Italie, les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne et la Suisse, exportent ce pesticide vers les pays en voie de développement. Depuis janvier, la France a autorisé l’exportation de sept cargaisons d’atrazine vers la Chine, la Suisse, le Pakistan, le Soudan, l’Ukraine et l’Azerbaïdjan, selon les données de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA). En 2011, une étude de l’Institut national de la recherche et de la santé médicale considérait que l’atrazine pouvait avoir des effets néfastes sur le développement des fœtus et sur le système neurologique des enfants. L’ECHA estime qu’il s’agit d’un produit très toxique pour la vie aquatique avec des effets de longue durée.

Source: Defimedia