Accident: Il identifie le corps de son père après trois jours

You can also highlight the text to listen to it.

Ce policier affecté au poste de police de Midlands a découvert, lundi 6 novembre, que son père est mort dans un accident.




Deepuk Aujayeb

Deepuk Aujayeb, un homme âgé de 57 ans domicilié à Mare-d’Albert, avait été percuté, samedi 4 novembre, aux alentours de 23 heures, alors qu’il se trouvait sur l’autoroute, à la hauteur de La Vigie. Depuis, son identité n’avait pas été établie.

Tandis que le chauffeur de la voiture qui l’avait heurté, un habitant de Mare Tabac, âgé de 61 ans, a comparu en cour, lundi. Il a été libéré après avoir fourni une caution.

Loading...
L’accident s’est produit à Midlands, à proximité de l’autopont aux alentours de 23 heures.

Les funérailles de Deepuk Aujayeb ont eu lieu, hier matin, à son domicile.

Ce laboureur s’était rendu en compagnie de sa famille à la plage de Blue-Bay pour célébrer le Ganga Asnan. Aux alentours de 18 heures, alors qu’ils décident de rentrer par autobus, le chauffeur les a informés que le véhicule n’allait pas démarrer de sitôt. Sachin, le frère de la victime, raconte:

Tou famille in desann dépi dans bus apart Deepuk. Linn dire ki li préfère reste dans bus.

Sous l’effet de l’alcool, Deepuk plonge dans un profond sommeil.

Li ti dans grand sommeil kan in arrive Plaine-Magnien. Bann dimounes in trouve li p dormi.

Ce n’est qu’une fois à La Vigie que la victime s’est réveillée. Et, selon son frère, la raison la plus plausible serait:

D'après mwa, kan linn lévé, linn abriti ek linn rode marcher al ziska kot bann famille dans Midlands.

Son fils qui avait travaillé pendant la nuit de l’accident avait été informé qu’il y a eu un accident par ses collègues. Mais il ignorait alors qu’il s’agissait de son père.

Le lendemain matin, en rentrant à la maison, il apprend que son père a passé la nuit hors de chez lui. Le frère de la victime raconte:

Bann familles pann gagne tracas parski Deepuk ti ena l'habitude passe 2 ou 3 zours dehors kot famille sans téléphoner.

Mais lundi, le policier, sur un coup de tête, commence à appeler ses proches. Personne ne semblait savoir où se trouvait le laboureur. Notre interlocuteur poursuit:

Lerla ene famille dire li guette ene kou dans station. Kan linn montré banla photo so papa, zonn dire li ki li em kinn faire accident samedi soir…