Accident fatal à Phoenix : Inhumé le jour des sept mois de son bébé

You can also highlight the text to listen to it.

Jessen Sewnayack est la 52e victime d’accidents de la route depuis le début de l’année 2018. Il laisse derrière lui sa femme, sa fille de neuf ans et son bébé de sept mois.




Jessen Sewnayack (en médaillon) a été renversé par une voiture, tard mardi soir, à Phoenix.

Le coeur n’est pas à la fête chez les Sewnayack, à Mahébourg. Jessen Sewnayack, 29 ans, aussi connu comme Vicky, vient s’ajouter à la liste des personnes ayant perdu la vie dans des accidents de la route. Aujourd’hui son bébé a sept mois. Et aujourd’hui même auront lieu ses funérailles.

C’est dans la soirée du mardi 10 avril que le drame s’est produit, à Phoenix. Le jeune homme traversait la route lorsqu’il a été renversé par un taxi. Il n’a pas survécu à ses blessures.

À son domicile, à Mahebourg, ses proches sont anéantis. Jessen Sewnayack, qui travaillait comme agent de sécurité pour le compte d’une société de gardiennage, était le pilier de la famille depuis le décès de son père et de son frère. C’est lui qui veillait sur sa mère.

Marié, il laisse derrière lui sa femme, Nirmala, 33 ans, et deux enfants dont une fille de neuf ans et un bébé de sept mois. Nirmala Sewnayack, inconsolable, explique qu’elle ne comprend pas ce qui a pu se passer.

C’est vers 6 heures que des policiers m’ont appelée pour me dire que mon mari a eu un accident et qu’il est décédé dans la soirée.

Nirmala Sewnayack confie que son mari était chargé d’assurer la surveillance d’une usine située à Phoenix. Mardi, il avait quitté la maison vers 15 heures et devait rentrer le lendemain vers 10 heures. Mais c’était la dernière fois qu’elle le voyait vivant.

L’autopsie a attribué le décès de Jessen Sewnayack à un shock due to multiple injuries. Il est ainsi la 52e victime d’accidents de la route depuis le début de l’année.

De son côté, le chauffeur de taxi, un habitant de Rose-Hill âgé de 40 ans, a été soumis à un alcotest qui s’est révélé négatif. Après son interrogatoire, il a été relâché sur parole, hier matin.

Il a été inculpé à la mi-journée devant la cour de Curepipe où une accusation provisoire d’homicide involontaire a été logée contre lui. Il a été libéré après avoir fourni une caution de Rs 10 000.