Accident en mer: Travaux communautaires pour un skipper

You can also highlight the text to listen to it.

Un skipper de 40 ans aura à effectuer 240 heures de travaux communautaires. La cour a également ordonné à ce que son permis soit suspendu pour une période de trois ans.




Cet habitant de Cap-Malheureux a été jugé coupable d'homicide involontaire suite à la négligence, par la magistrate Renuka Devi Dabee, devant la cour intermédiaire.

Selon l'acte d'accusation, le skipper avait effectué une sortie en mer, le 2 octobre 2010, à bord de son catamaran. Cela malgré les communiqués de la station météorologique de Vacoas. En effet, celle-ci avait déconseillé les sorties en mer en raison des intempéries.

Loading...

Le skipper transportait 13 passagers. L'embarcation avait quitté Mon Choisy pour l'Ile Plate. Cependant, arrivé à la passe de l'Ile Plate, un des passagers, en l'occurence, Balraj Nuthoo, est passé par-dessus bord, alors que le bateau traversait de grosses vagues. Celui-ci a péri noyé. Aucun passager ne portait de gilet de sauvetage.

L'accusé avait plaidé non coupable. Initialement, il avait été condamné à 18 mois de prison. Mais, la cour a suspendu cette peine et a ordonné une enquête sociale sur le skipper. Cela afin de voir s'il est éligible à faire des travaux communautaires à la place. Comme le rapport social est favorable, sa peine a été commutée en 240 heures de travaux communautaires.