«Abomination» : Moscou indigné par les caricatures de Charlie Hebdo sur le crash du TU-154

Charlie Hebdo a publié une nouvelle version de son hebdomadaire satirique avec des caricatures sur l’avion russe qui s'est écrasé en mer Noire avec 92 personnes à bord. A Moscou, ces dessins ont été accueillis avec indignation.




La Russie, endeuillée par la tragédie en mer Noire, digère mal les caricatures de l'hebdomadaire français.

«Les défécations sur le papier de ces bipèdes parisiens ne nous touchent pas au cœur. Il ne faut pas même prêter attention à cette abomination, humiliante pour toute personne normalement constituée. Je voudrais mettre en avant juste une chose : si cette soi-disant œuvre représente les valeurs occidentales, leurs dépositaires et défenseurs sont condamnés au moins à la solitude dans le futur. Il n’est pas étonnant que nos compatriotes qui avaient posé dans les maillots Je suis Charlie se taisent», a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense russe, Igor Konachenkov.

La vice-porte-parole du parlement russe, Irina Iarovaïa, a jugé que la caricature se trouvait «hors de la morale humaine et hors de la loi».

«C’est de l’extrémisme qui n’a aucun rapport avec le journalisme et la créativité», a-t-elle poursuivi.

Loading...

L’Union des journalistes a qualifié cette caricature d'«insultante», surtout après le soutien que la Russie avait témoigné à la France après la série de tragédies qu'elle a récemment vécues. «Quand quelqu’un souffre d'un crève-cœur, on ne peut pas crier victoire», a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

Le 29 décembre, dans la nouvelle version satirique de l’hebdomadaire français Charlie Hebdo, ont été publiées les caricatures sur l’avion militaire russe qui s’est écrasé en mer Noire avec 92 personnes à bord dont des membres du célèbre ensemble Aleksandrov, plus connu sous le nom des Chœurs de l’Armée rouge, des journalistes et des personnalités célèbres.

Les auteurs ont présenté à leurs lecteurs trois dessins où l'on pouvait lire «Mauvaise nouvelle : Poutine n'était pas dedans !» ou «Après la catastrophe, l'armée Rouge conquiert un nouveau public», au-dessus d'un dessin de soldats qui chantent sous l'eau devant des poissons.

Une pétition demandant des sanctions contre l'hebdomadaire et la France a même été lancée sur Change.org.




Loading...