[Vidéo] Une maman sacrifie sa vie pour sauver son bébé lors de l'accouchement


Wes et Karisa Bugal sont impatients d'accueillir leur bébé dans ce monde. Ils attendent un petit garçon.




Après neuf mois de grossesse, Karisa, originaire de Aurora dans le Colorado, se rend à l'hôpital pour mettre au monde son bébé. Elle est à la fois stressée et tout excitée. Plus tôt dans la matinée, elle poste cette phrase sur Facebook: "La seule raison qui me pousse à me lever si tôt est de mettre au monde mon bébé."

Loading...

Mais au moment de l'accouchement, Karisa apprend une terrible nouvelle : elle fait une embolie amniotique. Cette complication rare peut avoir des conséquences dramatiques sur les organes de la maman et de l'enfant lors de l'accouchement. Nombreux sont les bébés qui souffrent de lésions cérébrales à cause de cette complication et risquent la mort.

Elle apprend ensuite que le coeur de son bébé s'arrête de battre ; Karisa a peur pour lui. Les médecins décident sans plus attendre de réaliser une césarienne en urgence. Deux choix s'offrent à Karisa : une anesthésie générale, plus sûre pour elle, mais qui lui empêcherait de passer ses premiers instants avec le bébé, ou procéder à l'opération sans anesthésie, une solution plus rapide, mais dangereuse pour elle. C'est l'instinct maternel de Karisa qui prend le dessus, elle veut faire ce qui donnera le plus de chances de survie à son bébé.

Cette décision est la dernière que prendra Karisa. Son fils, Declan, nait peut après. Il respire et son coeur bat tout doucement. Karisa demande alors combien pèse son bébé, elle entend quelqu'un lui dire 3,356 kg, puis meurt quelques instants après.

Wes ne sait pas comment il expliquera la façon dont sa mère est morte. Mais il espère de tout coeur que son fils comprendra que sa mère l'aimait plus que tout.